Le président de la République Patrice Talon a reçu, jeudi 25 mars 2021, le serment de Victor Dassi Adossou, nommé président de la Cour suprême du Bénin en Conseil des ministres du mercredi 10 mars 2021. C’était en présence des membres du cabinet du président de la République, des membres du gouvernement, des présidents des Institutions de la République, d’anciens membres des différentes Cours, des autorités politico-administratives, des parents et amis du nouveau président.

C’est officiellement parti pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la Cour suprême pour Victor Dassi Adossou. Conformément à la Constitution béninoise, le nouveau président a prêté serment devant le président de la République, président du Conseil supérieur de la magistrature. Selon la tradition consacrée, Victor Dassi Adossou a juré de présider les destinées de la Haute juridiction en toute impartialité, de faire valoir le secret de ses délibérations et d’observer une obligation de réserve dans l’animation de la vie politique du pays. « Je jure de bien et fidèlement remplir ma fonction, de l’exercer en toute impartialité dans le respect des lois, de garder le secret des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation à titre privé sur les questions relevant de la compétence de la Cour et de le conduire en digne et loyal magistrat », a déclaré le nouveau président de la Cour suprême, Victor Dassi Adossou devant le président Patrice Talon. A sa prise de parole, le chef de l’Etat a souhaité que cette nomination consacre la renaissance de la justice béninoise. « Je voudrais saisir l’occasion pour féliciter le président sortant Ousmane Batoko pour sa dextérité,  son coaching. Je veux exprimer tout mon espoir que votre nomination (Victor Dassi Adossou) consacre le renouveau, la renaissance de  l’institution  justice et que cela puisse renforcer les actions du président sortant pour la restauration de la dignité du corps. Par votre entrée en fonction aujourd’hui, je voudrais vous exprimer encore tout mon espoir et que votre mandat sera celui qui va consacrer définitivement la renaissance de la maison justice », a-t-il laissé entendre. Il est à rappeler que cette cérémonie de prestation de serment s’est déroulée dans le respect strict des gestes barrières pour éviter la propagation du Coronavirus.

 

Léonce Adjévi

Le nouveau président de la Cour suprême installé dans ses fonctions

Le nouveau président de la Cour suprême, Victor  Dassi Adossou a été officiellement investi jeudi 25 mars 2021. La cérémonie consacrant son entrée en fonction s’est déroulée dans l’enceinte de la Haute juridiction à Porto-Novo devant un parterre d’autorités politico-administratives, les membres du Conseil  supérieur de la magistrature, les anciens présidents de la Cour suprême et de la Cour constitutionnelle respectivement Abraham Zinzindohoué et Robert Dossou. Trois allocations ont retenu l’attention de tous. La première lue par Bruno Djibidissé, secrétaire  général du syndicat des personnels non-magistrats de la Cour suprême, a invité le président à résoudre sous sa direction des questions brûlantes. Il s’agit de l’assurance maladie à étendre aux autres personnels, le prix de session à étendre aux autres personnels, la mutuelle de solidarité, le suivi-évaluation des cadres de l’administration dont le dossier est en souffrance au Ministère de la fonction publique. Le président de la chambre judiciaire de la Cour suprême, Innocent Sourou Avognon, a, quant à lui, loué les mérites de ce grand pétri d’expériences, un fin connaisseur des questions judiciaires qui succède ainsi au professeur Ousmane Batoko. Très heureux, le président Victor Adossou a annoncé qu’il a juré devant le chef de l’Etat de servir la nation et le peuple dans la dignité, l’honneur et de façon impartiale. L’un des principaux chantiers du président Victor Adossou est de lutter pour le vote imminent de la loi portant statut de la magistrature. Aussi, veut-il s’engager dans la relecture des textes de la Cour suprême pour insuffler une nouvelle dynamique à la maison justice. Il est à noter que c’est pour la première fois qu’un magistrat de carrière accède au poste de président de la cour suprême et c’est à l’actif du président Patrice Talon.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-

Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here