Le Professeur Joël Aïvo, leader du  « Rassemblement », a échangé jeudi 26 novembre 2020 à Cotonou, avec les responsables du parti « Les Démocrates » dirigé par Eric Houndété. Rien n’a filtré de la rencontre.  Mais tout porte à croire qu’une fusion entre les deux parties serait en cours. Ou du moins, que les deux partis mettront en commun leurs forces pour participer à la prochaine élection présidentielle.

Le premier enseignement à tirer de cet acte posé par Eric Houndété et Joël Aïvo, c’est que l’opposition semble rejoindre la vision du président Patrice Talon sur la nécessité de grands ensembles politiques sur l’échiquier politique national. Il semble donc définitivement révolue, l’époque des clubs électoraux qui apparaissent à la veille de chaque échéance électorale. La fusion « Rassemblement »-« Les Démocrates » devrait du coup, si réellement elle venait à se faire, renforcer l’opposition. Il resterait seulement à confronter la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), ou les autres forces politiques de l’opposition. Mais, là n’est pas encore la question.  Le plus important à l’étape actuelle, c’est se demander quel est alors le projet politique de cet ensemble ? Et pour quel est leur projet de société ? Car, pour être crédible, l’alternative à Patrice Talon, doit être bien pensée, réaliste et ancrée dans une détermination forte. Sans évoquer les dissensions qui ne vont pas ne pas apparaitre quand cette coalition choisirait son candidat à l’élection. Car, le parti « Les Démocrates » et « Rassemblement » ne se seraient pas mis en ensemble par une idéologie et projet politiques qui les cimenteraient, mais plutôt par un concours de circonstances, notamment par la volonté de remplacer Patrice Talon. Or, l’actuel locataire de la Marina a un bilan positif. Par ailleurs, la réussite du Pag, lui donne une certaine avance. Une avance plutôt confortable, avec, au moins, deux machines politiques redoutables derrière : l’Up et le Br. De plus, la  tournée des Communes du Bénin entamée par Patrice Talon, a été l’occasion de constater que sa popularité semble toujours au beau fixe. Patrice Talon semble désormais porté par une espérance, et par les rêves et  ambitions de tout un peuple. Ce qui n’est pas négligeable, quand on sait qu’une élection présidentielle, c’est avant tout la rencontre d’un homme et son peuple.

 

Reste à convaincre les Béninois

 

Ainsi, politiquement le temps joue en sa faveur du chef de l’Etat. Sinon, comment analyser le fait que, à quelque 4 mois de l’élection  présidentielle de 2021, le projet  de l’opposition semble  toujours dans les tiroirs. Il va donc falloir à l’opposition en général, et à l’axe « Les Démocrates »-« Rassemblement » en particulier, redoubler d’efforts et retrousser sérieusement les manches pour trouver les stratégies idoines pour venir, si c’était possible, du régime du Nouveau départ. Patrice Talon ayant pris l’engagement que le ministre de l’Intérieur ferait le nécessaire pour la délivrance au parti « Les Démocrates » son  récépissé, rien n’est plus à craindre de ce côté-là. L’opposition n’aura plus dès cet instant qu’à convaincre le peuple béninois. C’est là que tout se jouera en effet. On verrait si les populations, pour l’avoir vu au travail, renouvelleraient le bail de la Marina à Patrice talon et son équipe, ou si elles préféraient l’aventure avec  l’opposition.

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here