(Le rapport des Etats généraux transmis au maire Angelo Ahouandjinou)

La Commune d’Abomey-Calavi a abrité les 28 et 29 mai 2021, les Etats généraux des citoyens pour son développement soutenu. Placées sous l’autorité du maire Angelo Ahouandjinou, ces assises, selon les organisateurs ont permis aux populations d’exprimer leur perception du développement de la Cité dortoir d’ici à 2035, en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie au regard de la croissance démographique, des mutations socioéconomiques, sécuritaires, technologiques et environnementales.

Jeter les bases pour un réel développement de la Commune d’Abomey-Calavi pour en faire une ville attractive, prospère, structurée et bien gouvernée, d’ici l’horizon 2035; tel est l’objectif poursuivi par le Conseil communal d’Abomey-Calavi en organisant les Etats généraux des citoyens pour un développement soutenu de la Commune. Ouverts le 17 octobre 2020, les travaux préparatoires de ces assises ont été sanctionnés par un rapport déposé au Comité d’organisation qui, durant les rencontres des 28 et 29 mai 2021, ont fait l’objet de propositions sur les voies et moyens, ainsi que les solutions à mettre en œuvre pour booster le développement de la Commune. Tout en rappelant le bien-fondé de cette organisation et sa primauté dans l’histoire de la décentralisation au Bénin, le président du comité d’organisation, Mathias Pofadji, a reconnu que c’est un exercice de réflexion prospective, notamment celle dite de la « Prospective territoriale », qui consiste à effectuer des recherches qui ont pour objet l’évolution de la Commune durant les 15 prochaines années. Il a aussi souligné que ces réflexions devront donc définir les aspirations majeures de long et moyen termes susceptibles d’alimenter les 3 ou 4 prochains Plans de développement de la Commune (Pdc). Pour finir, il a souhaité qu’à la fin de ces assises, une synthèse de l’ensemble des productions fasse l’objet d’une publication appelée « Les actes des Etats généraux citoyens de 2021 ». Ladite synthèse sera mise à la disposition des dirigeants, des administrés et des chercheurs pour une bonne exploitation et le suivi de la mise en œuvre. Prenant la parole, le maire Angelo Ahouandjinou a précisé les difficultés auxquelles les Conseils communaux sont confrontés et qui les empêchent de se hisser au sommet de la pyramide aux côtés d’une poignée d’autres villes qui s’en sortent tant bien que mal. Il a souhaité que chacun y mette davantage du sien pour qu’au terme de ces assises, un document-rapport qui retrace les réelles préoccupations des citoyens soit mis à disposition sur la base duquel le Conseil communal saura travailler pour remettre Abomey-Calavi sur orbite. « Voudrais-je rappeler à votre bienveillante attention que les présents Etats généraux constituent également l’occasion d’un diagnostic approfondi du territoire dont les données serviront de base d’orientation et de contenu au Plan de développement communal, Pdc, 4ème génération de notre Commune. Dans un élan de large consultation populaire, les aspirations profondes de toutes les couches sociales de notre Commune seront donc identifiées, décelées pour servir à l’élaboration de cet outil incontournable de planification », a-t-il fait savoir.

 

L’approche participative de la rencontre saluée

 

Pour le préfet de l’Atlantique, l’organisation des Etats généraux témoigne de la ferme volonté des uns et des autres à accompagner le développement de la Commune. Jean-Claude Codjia n’ pas manqué de saluer l’approche participative qui a caractérisé la rencontre qui permet de cerner ensemble les problèmes majeurs qui se posent et de proposer des solutions susceptibles de relever les défis. Il a rassuré de sa disponibilité et de l’engagement de toute son équipe à jouer sa partition dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des assises qui seront retenues. Après l’ouverture officielle des travaux, un présidium de 5 membres appuyé par un modérateur a été installé. Il a été dirigé par le professeur Victor Topanou. Il faut signaler que ces états généraux ont connu la participation de plusieurs personnalités, dont la directrice de l’administration de l’Union progressiste (Up), Christelle Houndonougbo, le président de la Force cauri pour le développement du Bénin (Fcdb), Soumanou Toléba, des cadres de la Commune, des universitaires, des opérateurs économiques, des experts de la décentralisation, des têtes couronnées et des administrés.

 

Quid du déroulement des travaux ?

 

Les travaux ont été meublés par 4 panels avec des communications aussi riches les unes que les autres. Le premier panel par exemple est intitulé : « Economie locale, fiscalité de développement technologie et innovation de développement et tourisme ». Il a connu 8 communications. Il s’agit entre autres des « Potentialités économiques et opportunités d’investissement de la Commune d’Abomey-Calavi : quels leviers actionner pour booster l’économie locale ? », « Comment financer le développement d’Abomey-Calavi ? », « Secteur informel et développement local de la Commune d’Abomey-Calavi » et « L’énergie pour le développement de la Commune d’Abomey-Calavi ». Après les communications de chaque panel, des débats ont été ouverts. De ces différents débats, des points d’amélioration et de recommandations ont été exprimés. Les travaux ont connu leur épilogue le samedi 29 mai par une cérémonie de clôture et la remise du rapport général des assises à l’autorité communale.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here