Home ACTUALITE Déclaration de Patrice Talon après la proclamation des résultats par la Cour...

Déclaration de Patrice Talon après la proclamation des résultats par la Cour constitutionnelle:« Je m’attèlerai à corriger mes insuffisances, à m’améliorer »

0
1553

Le président de la République est convaincu que la perfection n’est pas de ce monde. Pour le second mandat qu’il vient d’obtenir du peuple béninois, Patrice Talon entend corriger ses insuffisances, s’améliorer afin de combler davantage les attentes de ses compatriotes. Il l’a confessé jeudi 15 avril 2021 à sa résidence à Cotonou après la proclamation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle. Lire l’intégralité de sa déclaration.

« Je veux pour commencer au nom de ma colistière Madame Chabi Talata, au nom des partis politiques qui ont porté et soutenu notre candidature, au nom de tous ceux qui ont été actifs dans la campagne, exprimer ma gratitude et ma reconnaissance à ceux qui ont porté leur choix sur le duo Talon-Talata. Je voudrais leur exprimer sincèrement notre reconnaissance pour avoir cru et donné un sens à notre projet et donné au duo cette victoire si belle. Je voudrais aussi féliciter et saluer les autres concurrents Monsieur Alassane Soumanou et son colistier Paul Hounkpè, puis Monsieur Corentin Kohoué et son colistier Irené Agossa pour leur parcours et leur sens de patriotisme et de démocratie. Je voudrais dire combien le peuple béninois à travers cette élection qui s’est déroulée de manière relativement pacifique est fier de ses acteurs politiques notamment de ses candidats parce qu’en dépit des circonstances dans lesquelles les choses se sont passées, les menaces et intoxications que nous avons connues, les violences auxquelles nous avons assistées, malgré tout cela, plus de la moitié des électeurs sont sortis pour aller aux urnes et exprimer leur choix. C’est quelque chose qu’il faut souligner et saluer. Pour cela, je voudrais remercier mes compatriotes, les uns et les autres, quelque soit l’opinion, le bord politique de chacun et dire que nous venons de passer une étape majeure de notre histoire. Depuis 5 ans, nous avons entamé des réformes difficiles, des réformes qui ont mis à l’épreuve les uns et les autres. Nous avons, année après année, jusqu’à cette élection-ci, montré combien nous tenons à avancer, à ne pas faire du populisme et à ne pas nous accrocher à nos acquis parce qu’ils ne nous ont pas permis de nous développer et de satisfaire nos besoins depuis fort longtemps. Ne pas s’asseoir sur nos acquis de fonctionnement, de démocratie, de liberté et d’engagement et voir en nous ce qui peut nous permettre de passer ce cap et enfin de renouer avec le progrès est quelque chose qui, pour moi, est à l’honneur pour nous tous. Ce que nous avons fait ensemble est de notre mérite commun à nous tous. Le vote de nos concitoyens est le signal d’une adhésion à notre effort commun. C’est le signal qu’ensemble, nous pouvons aller encore un peu plus loin. Raison pour laquelle tout à l’heure, j’ai adressé ma fierté à tous les Béninois et dire maintenant que les élections sont terminées et que c’est ensemble que nous allons construire notre pays dans la concorde, l’unité nationale, la paix et dans la sécurité. C’est pour cela qu’en ce jour si mémorable où la nouvelle dynamique va s’installer à la suite de ce qui est en cours, dire que ce qui s’est passé est fort regrettable et que nous n’avons pas le droit de le banaliser même si nous sommes prêts à aller au-delà. Il va falloir que les uns et les autres fassent ce qu’il faut pour que cela ne se répète plus jamais. Cela devient récurrent et nous amusons à ce jeu qui est dangereux pour la Nation et pour notre intégrité individuelle et collective.

Je saisis mon adresse aux compatriotes pour saluer notre comportement aux élections (la majorité) et aussi dire aux acteurs de violences que nous ne laisserons plus faire. Les auteurs ou instigateurs vont devoir en répondre. C’est bien de prôner la concorde, la bonne ambiance et le vivre-ensemble mais parfois, il faudra mettre la main sur ce qui ne va pas et agir de sorte que cela ne se répète plus. Nous allons nous mettre ensemble les uns et les autres pour construire le développement collectif, le bien-être individuel. Maintenant, nous sommes capables de le faire. Nous avons en 5 ans démontré que le Bénin est un grand peuple. Nous venons de loin et nous irons très loin. Chacun devra pouvoir voir les effets de notre effort commun dans sa maison, dans son bien-être personnel. Cela peut paraître immense mais pour moi, ce sera facile parce que nous savons faire maintenant. Nous avons vu que nous avons la capacité, la rigueur et le sérieux qu’il faut pour satisfaire nos attentes les unes après les autres.

Pour finir, je voudrais adresser particulièrement un message de fierté à Madame Chabi Talata qui, pendant ces campagnes-ci, a pu révéler aux uns et aux autres, au Bénin tout entier que nous avons eu tort d’avoir mis à l’écart notre moitié, la moitié de chacun et du Bénin tout entier. Je voudrais lui adresser mes félicitations et mes admirations et lui dire que les 5 ans qui arrivent vont la révéler davantage, et ainsi révéler les femmes béninoises. C’est mon espoir.

Je vais remercier aussi la presse nationale et internationale pour leur professionnalisme. Notre développement ne dépend pas de ceux qui nous regardent de loin, de ceux qui ne comprennent rien à ce que nous faisons ou bien de ceux qui s’offusquent de notre dignité.

Désormais, nous savons que nous ne sommes pas rien. Les Béninois sont respectables, ont une dignité et savent où ils vont. Je veux simplement dire à cette presse, qu’elle gagnerait à attendre, à voir où nous allons, à constater ce que allons faire comme chemin en termes de développement.

Même si, ils peuvent nous juger par rapport à leur référence personnelle – et je suppose qu’ils sont de bonne foi-, le professionnalisme requiert qu’on regarde ce qui se passe chez celui qu’on observe avant de porter un jugement.

Mais nous ne prenons pas mal tout ce qui se dit. Pour nous, c’est de nature à nous galvaniser, à voir s’il y a une part de vérité dans ce qui est dit et quand on le constate, nous nous corrigeons chaque fois.

J’exhorte nos concitoyens à œuvrer ensemble pour le développement commun. Pour ma part, je donnerai le meilleur de moi-même, davantage. Je m’attèlerai à corriger mes insuffisances, à m’améliorer. Ce n’est pas parce que mes concitoyens m’ont renouvelé leur confiance que j’ai l’assurance que tout est parfait.

Je m’emploierai à améliorer ma façon de gérer, ma façon de conduire l’équipe qui a été en place, qui est en place, qui sera en place. Je suis convaincu que le Bénin sous peu, va être un très grand pays, un pays développé et respecté.

Je ne vais pas me retirer sans adresser ma fierté à l’endroit des forces de sécurité et de défense qui ont été formidables, professionnelles. Ils ont géré la situation que tout le monde connaît et nous ont permis de tenir l’élection sur presque toute l’étendue du territoire national. Elles ont du mérite. Ce sont des héros. Je suis allé rendre visite à ceux d’entre elles qui ont été blessées. Je veux leur dire à nouveau que la Nation leur est reconnaissante. La Nation fera tout ce qu’il faut pour leur apporter le nécessaire afin que nul ne garde les séquelles pendant trop longtemps. Si elles n’avaient pas été protégées avec les gilets par balles et des casques, on allait compter beaucoup de morts parmi elles. Mais les moyens de protection leur ont permis d’échapper à la mort. Beaucoup sont gravement blessées mais nous sommes certains qu’ils s’en sortiront tous ».

 

Transcription : Abdourhamane Touré

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here