Les 35 000 demandes de cartes nationales d’identité biométriques au profit des Béninois vivant au Nigeria ont été formalisées. L’information a été rendue publique par Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), lors de son point de presse tenu le vendredi 21 août 2020 au siège de l’institution à Cotonou.

L’Etat béninois n’a pas oublié ses citoyens vivant Nigeria. Les 35 000 Béninois recensés sur le sol nigérian auront leurs cartes nationales d’identité biométriques dans les tout prochains jours. Selon le gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), Cyrille Gougbédji, ces cartes nationales d’identité biométriques commandées au profit des Béninois vivant au Nigeria qui, en octobre 2019 avaient été soumis à la dure épreuve de prouver leur identité de citoyen béninois conformément aux normes recommandées par la Cédéao sont disponibles. « Les demandes des cartes nationales d’identité biométriques ont été formalisées. Tous ceux qui ont participé à l’identification biométrique seront bénéficiaires de l’acte de naissance sécurisé. Cela a été une décision du gouvernement et les 35 000 actes de naissance sont produits en leur faveur. Les compatriotes nous interpellent déjà pour savoir s’ils peuvent avoir leurs cartes. La réponse est d’abord oui, car les 35 000 cartes sont disponibles. Il reste à décider de la date pour assurer leur distribution », a-t-il laissé entendre. Toutefois, a fait savoir le gestionnaire mandataire, les responsables des communautés béninoises vivant au Nigeria sont déjà contactés pour qu’ils aient des points focaux pour aider à la distribution dans le respect des mesures sanitaires prescrites par les autorités nigérianes sur leur territoire lequel respect permettrait aux comités techniques d’avoir des résultats escomptés. « Les cartes vont partir du Bénin pour nos chancelleries là-bas et le mécanisme de distribution sera testé. C’est à l’issue du test que nous pouvons faire la génération du mécanisme. Au moment de nous engager dans cette opération, nous avions informé l’opinion nationale qui était très sensible à la question. Il est bien pour une gouvernance de transparence que nous rendions compte encore à celle-ci pour dire que l’Etat béninois n’a pas oublié ses ressortissants qui sont au Nigeria », a poursuivi Cyrille Gougbédji.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here