11 entreprises béninoises bénéficient de subventions de 100 millions de FCfa variant de 10.129.100 FCfa à 29.580.000 FCfa au titre du Fonds d’appui à l’entrepreneuriat numérique (Faen) mis en place par le Ministère du numérique et de la digitalisation. La ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou, a présidé le vendredi 14 mai 2021, la cérémonie de remise de chèques aux startups lauréates du financement Oumandera.

Logé au Fonds d’appui à l’entrepreneuriat numérique (Faen), Oumandera est une subvention d’une valeur comprise entre 5 millions et 50 millions de Francs Cfa par bénéficiaire, que l’Etat béninois a décidé d’octroyer à des startups, dans le but de les aider à démarrer une nouvelle phase du développement de leurs activités. Suite à un appel à candidatures lancé en octobre 2020, 114 dossiers ont été reçus par le Faen. La coordonnatrice du Fonds, Jessica Gaba, a précisé que les 11 meilleures startups ont été retenues au terme d’un processus de sélections en trois phases à savoir : une présélection, une évaluation écrite des dossiers et des pitchs devant une commission d’évaluation. « Durant tout le processus de sélection, nous avons rencontré des jeunes, des hommes, des femmes, pleins d’énergie, déterminés et avec beaucoup de passion. C’est eux qui vont créer les emplois de demain », va renchérir Aristide Adjinacou, directeur des opérations de l’Agence des services et systèmes d’information (Assi), président de la commission d’évaluation. Go medical, Bft, Fedapay, Gounou, Ylomi, Tic agro business, Ola medical services, Africa puzzle, Jinukun, Medom Benin, Tech it all engeneering, les 11 startups lauréates, ont, à travers leur porte-parole, Amos Avocè, promoteur de Bft, remercié le gouvernement pour ces subventions qui, au-delà du numéraire, constituent une reconnaissance et un encouragement de l’Etat pour leur développement dans la sous-région et à l’international. Le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des finances, Hermann Orou Takou, a, au nom du ministre, rappelé que le développement des startups béninoises est au cœur des préoccupations gouvernementales. Le financement Oumandera est le démarrage d’une initiative qui va perdurer et se renforcer. « Il y a un milliard de francs Cfa qui est prévu dans le budget national pour les startups », a-t-il poursuivi. Après avoir félicité les startups lauréates, la ministre du Numérique et de la digitalisation les a rassurées de l’engagement du gouvernement pour le développement du secteur du numérique. « Aujourd’hui, nous sommes à la fin d’un processus mais ce n’est pas la fin de tout, c’est le début d’autre chose : le début d’un suivi que nous allons mettre en place. », a précisé Aurelie Adam Soulé Zoumarou. Les startups lauréates entreront, en effet, dans un programme local d’accélération pour peaufiner leurs projets en vue de recevoir leurs financements respectifs.

 

  1. A.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here