Dialogue social:Le Cnds se penche sur les responsabilités des partenaires

0
358




La première session ordinaire du Conseil national du dialogue social a démarré le vendredi 13 avril 2018 à l’Infosec de Cotonou en présence des représentants du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), de la Fondation Friedrich Ebert et le Bcpa/Cnv-International. Cette session ordinaire est placée sous le thème : « Analyse et appréciations du climat social au Bénin: Rôle et Responsabilités des Partenaires Tripartites ».Pendant neuf jours, les Conseillers vont réexaminer leur programme d’activités 2018 et le budget y afférent,échanger sur le mode opératoire du Cnds, engager la réflexion devant mener à la structuration de l’institution et définir la stratégie de vulgarisation des documents fondamentaux du Cnds mis sous plaquettes.

Ils auront également à échanger sur la structuration des organes décentralisés et déconcentrés du Cnds et l’organisation suivie du lancement de la vulgarisation des textes fondamentaux du Conseil national du dialogue social.Par ailleurs, des travaux de groupes sont prévus entre le Gouvernement, les Employeurs et les Travailleurs sur les dispositions à prendre pour la mise en oeuvre des engagements. Il est aussi envisagé des échanges sur le mode opératoire du Cnds et la présentation en panel de quelques cadres nationaux de Dialogue Social dans le secteur de l’enseignement.



Le Conseil national du dialogue social créé par décret le 28 Juin 2017 a pour mission de renforcer les capacités d’intervention des différents organes et structures du dialogue social sur la base des principes fondamentaux et valeurs de référence à promouvoir, en vue d’un dialogue constructif et productif,d’assurer la mise en place des différents organes et structures du Cnds au niveau sectoriel, départemental des services publics, des entreprises et des établissements privés.Selon le président du Conseil national du dialogue social, Guillaume Attigbé, la vocation du Cnds est d’anticiper sur les mouvements sociaux dont les conséquences sont de nature à remettre en cause la cohésion nationale et à mettre en péril l’intérêt supérieur de la nation. Le Cnds a dès lors, un rôle principal à jouer pour un meilleur fonctionnement du dialogue social au Bénin, notamment à travers des conseils, la formation, les mesures d’harmonisation de la législation sociale et autres.
Dir Com

LAISSER UN COMMENTAIRE