L’ex-directeur général de l’Agence nationale des transports des transports terrestres (Anatt), Thomas Agbéva et des cadres de l’agence sont en garde-à-vue à la Brigade économique et financière (Bef). Ils ont été interpelés dans le cadre du scandale financier à l’Anatt.

Thomas Agbéva et huit (08) autres cadres de l’Agence nationale des transports des transports terrestres (Anatt) ne sont plus libres de leurs mouvements. Ils ont été interpelés et placés en garde-à-vue par la Brigade économique et financière (Bef), dans le cadre du scandale des 13.3 milliards de francs Cfa à l’Anatt. Révélé par le Conseil des ministres le mercredi 07 juillet 2021, suite à un audit, un préjudice financier estimé à 13,6 milliards de francs Cfa a été noté sur la gestion de 2016 à 2020. C’est à ce sujet que des mis en cause ont été interpelés par la Bef pour apporter leur part de vérité sur le dossier. Dans le point du Conseil des ministres, ils ont commis des irrégularités dans la gestion de l’Anatt sur la période de 2016 à 2020. Des décaissements résultant d’actes anormaux de gestion évalués à 180.400.016 de francs Cfa. Le compte rendu révèle également l’adoption irrégulière d’une convention collective accordant des avantages exorbitants au profit des agents de l’agence. Le même rapport dévoile des cas de procédure irrégulière de passation de marchés publics pour un montant de 1.0349.388.535 de FCfa. Le même audit a constaté l’immatriculation de 2646 véhicules sans droit de douane.

Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here