Le processus de désignation du duo présidentiel pour le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a focalisé les attentions sur l’émission « L’entretien  » de la chaîne de télévision E-Télé, dimanche 31 janvier 2021. L’invité Idrissou Bako a donné les raisons du choix porté sur le duo Djimba-Hounkpè.

La désignation du duo présidentiel Djimba-Hounkpè pour défendre les couleurs de la Force cauris pour un Bénin émergent est conforme aux textes du parti. C’est sans ambages ce qu’a déclaré Idrissou Bako sur la chaîne de télévision E-Télé ce dimanche. Selon l’ancien député, conformément à l’article 157 de leurs statuts, un comité ad’ hoc qui avait pour mission de proposer au Bureau politique des critères de sélection a été mis en place. Ce dernier, en dehors des critères, a proposé la procédure de sélection, outrepassant ainsi sa mission. Par la suite, le Bureau politique s’est réuni pour valider les critères et dissout par la même occasion le comité ad’hoc. A cette même séance, il a été décidé que le Bureau politique élargi s’occupe du volet « sélection ». A ce niveau, a précisé l’ancien directeur général de la Sonapra, des voix se sont élevées contre cette proposition. Mais, c’était une minorité. « La majorité des membres étaient d’accord que les dossiers de candidatures soient examinés par le Bureau politique », a-t-il confié. Les appels à candidatures ont été lancés par la suite. Au total, 8 candidatures ont été enregistrées. Elles ont été retenues sur la base des critères précédemment retenus. « Après l’examen des dossiers, on a demandé aux candidats d’aller sur le terrain pour quérir les parrainages, sans tenir compte des 6 parrains potentiels de la Fcbe. Deux duos se sont constitués. Il s’agit de Bako-Aboubacar et Djimba-Hounkpè. Les autres sont allés individuellement. Au décompte, le duo Djimba-Hounkpè a réussi à ramener 16 parrainages contre 4 pour Bako-Aboubacar. Alors, mon duo a décidé de désister en leur faveur, étant donné qu’avec nos 4 parrainages et les six du parti, on ne pouvait atteindre les 16 exigés. Voilà comment ce choix a été fait par le Bureau politique élargi aux anciens ministres et anciens députés et validé par le Bureau exécutif national », a-t-il indiqué. L’invité de la journaliste Angèle Toboula a, tout de même, tenu à préciser qu’il n’a jamais été dit que ce serait le parti qui irait quérir les parrainages. « Il a plutôt été dit que les candidats aillent négocier les parrains en dehors des 6 parrains du parti », a-t-il martelé.

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here