Les séances du Médiateur de la République avec les partis politiques ont pris fin le mercredi 4 mai 2022 à Grand-Popo. Sur les 16 formations politiques enregistrées au Ministère de l’intérieur, 14 ont répondu à l’invitation de Pascal Essou. Le mercredi 04 avril 2022, c’était le tour du parti « La Nouvelle alliance » de Théophile Yarou d’échanger avec le Médiateur. Tout comme les autres partis reçus, la Lna a fait des recommandations pour des élections législatives apaisées, transparentes et sans violences le 08 janvier 2023. « Nous avons eu des échanges très fructueux. Nous avons été soumis aux questions au même titre que les autres partis politiques dans le cadre des élections législatives prochaines pour qu’elles soient organisées dans la paix, la transparence et dans la quiétude. Dans tous les pays du monde, les processus électoraux ont souvent amené des contestations surtout lorsqu’il y a des sentiments d’exclusion. Il est normal que ceux qui se sentent exclus, manifestent leur mécontentement. C’est pourquoi, nous avons fait des recommandations. Il faudrait que, dans le processus qui a démarré actuellement, toutes les parties prenantes soient prises en compte notamment au niveau de la Céna et ses démembrements. Pareil au niveau de la Liste électorale informatisée (Léi) qui est conduite en catimini puisque nous n’avons pas des informations qui passent dans le cadre de son élaboration. Il faut qu’il y ait une commission de supervision politique des parties prenantes à ces élections, la mouvance et l’opposition pour éviter des contestations post-électorales », a confié le président du parti. En guise de proposition, la Lna suggère que le Médiateur de la République puisse plaider auprès du chef de l’Etat pour que les passifs des élections passées soient nettoyés, car ils engendrent des violences, des arrestations et d’autres sont en fuite ou en cavale actuellement. « Il faudrait que si nous voulons avoir un climat apaisé, qu’on puisse en tenir compte sans discrimination aucune, car une élection inclusive amène la paix », a conclu Théophile Yarou.

Jean-Eudes Chicha

(Br Mono-Couffo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here