Les Béninois étaient aux urnes dimanche 11 avril 2021, sur toute l’étendue du territoire national.  L’impression générale qui ressort de ce vote, c’est d’abord la maturité confirmée du peuple béninois qui n’a pas cédé aux menaces et chantages.

Ils ont participé au processus et le gouvernement semble avoir une fois de plus gagné son pari. « J’ai  espoir qu’aujourd’hui ce sera encore un grand jour, car à la  fin, on  verra que les intimidations  et les peurs n’ont pas servi à  grand-chose ». Ainsi,  c’est exprimé le chef de l’Etat, Patrice Talon, après son vote, dimanche 11  avril 2021 à Cotonou en compagnie de son épouse Claudine Talon. « Malgré les intimidations, on affronte aussi la pluie  et le soleil pour ce faire ce noble devoir. Si j’ai un message à l’endroit des populations, c’est aller voter », a-t-il ajouté. En attendant les chiffres officiels de la Commission électorale nationale sur le scrutin, on peut tirer le satisfecit au gouvernement. Parmi les leçons à retenir, l’une des plus importantes, c’est que personne ne va confisquer l’avenir d’un peuple, ni compromettre l’avenir des jeunes hommes et femmes. Car, de guerre lasse, l’opposition radicale qui a failli elle-même, et compromis sa participation à cause de ses contradictions et turpitudes, n’a pas voulu jouer franc jeu. Les appels au boycott, ni les menaces restées virtuelles et les agressions sur les populations, n’auront donc pas réussi à entamer la détermination des électeurs. Il faut dire que le président Patrice Talon a pendant cinq années mis la barre très haut. Il a su convaincre son peuple de l’opportunité des réformes politico-sociales à entreprendre, parfois dans la dureté. Mais, la sérénité et la rigueur qui ont prévalu dimanche 11 avril au Bénin, sont la preuve que les Béninois savent que le bilan de la gouvernance de Patrice Talon est positif. Il n’y a pas eu que les infrastructures de 2016 à 2021. L’école béninoise est repartie avec moins de grèves, et surtout avec le programme des cantines  scolaires. L’eau potable est de plus en plus disponible dans les coins les plus reculés du Bénin. L’électricité aussi, semble de plus en plus disponible au Bénin ;  du moins les coupures intempestives semblent conjuguées au passé. En tout cas, le président Patrice Talon, a su insuffler un nouveau dynamise au Bénin, et le scrutin semble confirmer que les populations n’en n’ont pas encore assez de lui. La présidentielle du 11 avril 2021 restera donc dans les annales politiques comme un essai transformé.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here