Le président va souvent vite, très vite, et  prend de l’avance sur ses adversaires. Dans le compte du scrutin du 11 avril, il en a donné la démonstration par une armada  de moyens déployés sur le terrain. Le duo qu’il forme avec Mariam Chabi Talata à travers ses déplacements et ses prises de parole, convainc les populations et éclipse ses adversaires politiques. Après 7 jours de campagne intenses, le président de la République, a compris au vu de l’engouement que suscite sa candidature, que la mayonnaise a pris. Du coup, mercredi dernier à Houeyogbé, il a demandé aux Béninois de conclure cette joute par un retentissant K.O. . « Il n’y aura pas deux tours. Il y aura un seul tour », a-t-il déclaré, avant d’ajouter « Au titre du quinquennat qui commence à partir du 11 avril, parce qu’il n’y aura pas deux tours hein ! Il y aura un seul tour ;  ce qui a été entrepris et programmé doit être suivi avec soin ». Hier, devant une foule immense sortie l’accueillir et l’écouter dans sa ville natale, Patrice Talon a repréciser sa pensée et appeler les populations à lui renouveler le bail de la « Marina » au soir du 11 avril prochain, afin que la dynamique continue. Selon les explications du Chef de l’Etat, des réformes difficiles et éprouvantes ont été opérées au cours des 5 dernières années. Mais place est faite maintenant à la moisson grâce au programme 2021-2026. Après les  infrastructures, l’eau, l’électricité, les stades,  notre argent, a-t-il déclaré, « servira maintenant à aider chaque citoyen. L’Etat accompagnera les uns et les autres.Pour le quinquennat à venir, la priorité c’est d’apporter les équipements et les financements nécessaires aux agriculteurs, aux pêcheurs, aux artisans de tous ordres. L’Etat sera garant au niveau des banques afin que tout ce beau monde bénéficie de financement », a expliqué le candidat Patrice Talon.

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here