Pas de répit pour les fossoyeurs de l’économie nationale. Le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à aller au bout de ses actions contre la corruption et l’impunité et surtout la poursuite de l’assainissement des finances publiques, ce dimanche 23 mai à l’occasion de son investiture. Mesurant la portée de son second mandat qu’il estime ultime, Patrice Talon n’entend pas donner une autre orientation à sa gouvernance. A l’instar de son premier quinquennat, il entend poursuivre ses actions  afin de garantir la bonne gestion des finances publiques, de tourner le dos à la facilité et de mettre fin à l’impunité, notamment des élites. Pour ce faire, il a annoncé des réformes pour améliorer les pratiques des citoyens béninois, consolider l’Etat de droit et donner corps à un Etat moderne. En matière de tourisme, les investissements inédits en cours seront accélérés  pour faire du secteur  un levier essentiel de notre économie et propulser le Bénin au rang des destinations de rêve.  « La dynamique de développement en cours sera davantage portée par l’assainissement des finances publiques, la dématérialisation des procédures, les programmes spécifiques de financement de l’activité économique », a fait savoir le chef de l’Etat dans son discours d’investiture. Elle le sera également a-t-il ajouté, par le retour de l’Etat dans l’investissement industriel pertinent. L’objectif de ses actes selon lui, étant de lancer la dynamique industrielle pour rendre  l’environnement plus attrayant à l’investissement privé.

 

Odi I. Aïtchédji

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here