La population de Kétou s’illustre de plus en plus dans des scènes violences. Des affrontements sanglants voire meurtriers récurrents s’observent entre soit les douaniers et la population ou entre les agriculteurs et la population. La dernière attaque en date du lundi 1er février a mis aux prises les douaniers et les jeunes de la ville de Kétou. Elle a fait 5 blessés par balles. De sources bien informées, tout est parti d’un contrôle de la douane qui a mal tourné. Les disciples de Saint Mathieu ont interpellé une moto et cela n’a pas plu au propriétaire. Ce dernier a fait appel à ses collègues qui se sont rués sur la Douane pour retirer eux-mêmes la moto qui était garée. Dans la foulée, il y a eu des tires à balles réelles puis que les deux parties étaient armées. N’eût été le professionnalisme des éléments du colonel Inoussa Sacca Boko, le pire allait se produire avec l’incendie de la recette douane de la Commune. Informées de la situation, les autorités communales notamment le maire est descendu sur le terrain. Grâce à des messages de sensibilisation, elle a réussi à calmer les uns et les autres et à ramener la paix. « Il n’y a pas eu de morts mais nous avons enregistré 5 blessés qui ont reçu des balles aux pieds suite sans doute à des coups de fusil », a confié Lucie Sessinou. Avec l’implication du préfet du Plateau, la situation est sous contrôle. Une séance est prévue pour ce mardi 2 février. Les protagonistes seront écoutés au cours de la rencontre avant de trancher par la suite.

 

AT          

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here