(Même programme pour les apprenants de la 6e en 3e)

Les classes dites de moderne court et moderne long seront supprimées dès la rentrée académique 2021-2022. L’annonce a été faite par une note circulaire du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Yves Chabi Kouaro. Selon la note circulaire, c’est en référence à l’arrêté n 12 / Mestfp / Sgm/Dipq/Dec/Desg/Sa/091sgg 19 du 7 février 2020 fixant les conditions de passage, de redoublement et de réorientation des apprenants dans les lycées et collèges d’enseignement secondaire général. Selon l’arrêté en son article 4 « les apprenants sont tenus de suivre toutes les matières jusqu’à l’obtention du Bepc. Il n’existe plus de 4ème et de 3ème scientifiques ou littéraires ». L’application de l’article précédemment cité est différée à la rentrée 2021-2022 par l’article 22 du même arrêté  « Certaines dispositions du présent arrêté en particulier celles portant sur l’enseignement de toutes les matières jusqu’à l’obtention du Bepc rentreront en vigueur dès la rentrée académique 2021-2022 ». Il est donc établi que l’article 22 vient finaliser l’article 4. En conséquence, tous les établissements scolaires sont tenus d’appliquer entièrement les dispositions de l’article  dès cette rentrée scolaire en faisant dérouler l’enseignement/apprentissage / évaluation en Pct dans toutes les classes de 4ème  et en faisant dérouler l’enseignement/ apprentissage/évaluation  en langue vivante 2 (Espagnol ou Allemand) dans toutes les classes de 4ème. Autrement dit, la Pct est obligatoire pour toutes les classes de 4ème. De même, la langue vivante 2 (Espagnol ou Allemand), selon le choix de l’apprenant, est aussi obligatoire pour toutes les classes de 4ème. En ce qui concerne les apprenants qui passent de la 4ème en 3ème pour cette année scolaire 2021-2022, le Brevet d’étude du premier cycle sera organisé  comme par le passé avec les options Moderne court  et moderne long maintenues à leur profit. « Les directeurs  départementaux des enseignements secondaire technique  et de la formation professionnelle et les chefs  d’établissement sont chargés chacun en ce qui le concerne, de la mise en œuvre de la présente note circulaire », précise la note circulaire.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here