L’Organisation non gouvernementale « Chandelier de la paix » attend 10 mille participants à sa conférence annuelle qui se tient le dimanche 20 décembre 2020, à Cotonou. L’annonce a été faite par Sylvain Adoho alias Maître Bobos au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 12 décembre 2020 au siège de l’Ong.

Depuis hier jeudi 17 décembre 2020 se tient à Lomé au Togo la 20ème réunion du Comité des ministres de l’Energie de l’espace Cedeao. Tout comme ses pairs, le ministre Dona Jean-Claude Houssou prend activement part à ces travaux. Au cours de ces assises, il aura à exposer les préoccupations majeures de son pays.au nombre d’elles, il y a le projet de Gnl. En effet, suite à l’accord de principe du Comité des ministres (Cm) lors de sa dernière réunion, qui a recommandé la réalisation des études approfondies sur les aspects techniques, commerciaux, environnementaux et juridiques, plusieurs discussions et échanges de courriers ont eu lieu entre Wapco et la partie béninoise. Malheureusement, jusqu’en juin 2020, il n’a pas été noté une avancée significative dans la mise en œuvre de ce projet prioritaire pour le Bénin, compte tenu des réticences de Wapco à coopérer pleinement pour sa réussite. Le comble, Wapco et l’Agao ont proposé un tarif de 1,12$/Mmbtu contre un tarif de 0,3998 fixé pour la période intermédiaire. Face à ce constat d’échec, la partie béninoise a été contrainte de chercher une alternative qui est de contourner le Gazoduc. La mise en œuvre de cette option nécessite le transfert de la ligne de connexion et l’utilisation du corridor d’exclusion. C’est pourquoi une lettre officielle de demande de transfert de la ligne de connexion et de servitude de passage dans le corridor d’exclusion du Gazoduc a été adressée à Wapco le 16/06/2020 avec ampliation à l’Agao et aux membres du Comité des Ministres. Par la suite, plusieurs lettres de rappels ont été adressées à Wapco. Sur demande du Bénin, une réunion a eu lieu entre Wapco, l’Agao et la partie béninoise le 15/10/2020 sur les modalités du transfert. Aux termes de cette réunion, Wapco a reconnu le droit du Bénin de récupérer la ligne de connexion mais s’est montrée ouverte pour une réduction à la baisse du tarif initial proposé. Malheureusement à ce jour, cette proposition ne s’est pas traduite dans les faits. Toutefois, Wapco vient d’adresser une lettre au Bénin en date du 14 décembre 2020 et s’engage résolument dans une démarche conciliante pour l’aboutissement des deux demandes du Bénin.

 

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here