Depuis plusieurs semaines, le parti politique « Les démocrates » exprime des inquiétudes par rapport à l’obtention de son récépissé. Que se passe-t-il concrètement au niveau du Ministère de l’intérieur et de la sécurité publique à ce dossier? Le Vice-président du Comité technique en charge du contrôle de conformité, Delphin Tokpon, a apporté des explications sur la procédure de délivrance du récépissé aux partis politiques sur la télévision nationale vendredi 30 octobre 2020. Lire ci-dessous, un extrait de ses explications.

« Le parti « Les démocrates » a déposé son dossier le 29 juillet 2020. Le comité s’est réuni. Nous avons étudié les dossiers. Nous avons relevé des insuffisances qu’ils ont déjà à leur manière corrigées. Les responsables sont revenus déposer une seconde fois. Le second dépôt a été effectué le 5 octobre dernier. Ils sont revenus le 7 octobre déposé un autre dossier où il demandait à annuler un procès-verbal qui était dans le dossier du 5 octobre. C’est ce dossier qui est actuellement en cours d’étude. Nous n’avons pas encore terminé. Lorsque le Ministère de l’intérieur reçoit un dossier, il dispose de deux mois pour intervenir. Autrement dit, le dossier qui avait été déposé le 29 juillet, dès que le ministre de l’Intérieur a notifié aux membres fondateurs du parti « Les démocrates », la non-conformité de leur dossier à la loi, cela voudra dire que le délai des deux derniers mois est éteint à partir de la notification de la non-conformité. Et c’est ce que nous avons fait dans le premier cas. Ils sont revenus déposer et nous disposons encore de deux mois pour intervenir. Le dossier déposé le 5 octobre passé, nous sommes en train de l’étudier et dès que nous allons finir son étude, nous allons également voir s’ils ont satisfait à toutes les insuffisances ou pas. Le Ministère fait une étude en bloc et c’est cela qui leur a été notifié. Ils ont répondu déjà et à cette réponse, nous sommes en train d’étudier. C’est possible que l’étude prenne fin dans deux semaines ou plus. Dans le cadre de la collaboration qui existe entre nous, le Ministère les appelle et peut mettre à leur disposition des cadres comme ce fut le cas avec les autres partis politiques. Le Ministère de l’intérieur n’est pas là pour bloquer les citoyens béninois. Notre rôle, ce n’est pas de bloquer qui que ce soit. L’idée du gouvernement que moi je suis en train de lire, c’est le respect des textes. Pour finir, je voudrais que les gens sachent qu’il n’y a aucune idée de blocage derrière ».

 

Source : Télévision nationale

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here