Le gouvernement n’entend pas se laisser distraire pas la défense de l’ancienne ministre de la Justice Reckya Madougou qui réclame à cor et à cri, l’évacuation sanitaire de sa cliente. La position de l’Exécutif béninois sur la question a été affichée par le ministre de la Communication et de la poste mercredi 5 mai 2021 à l’issue du Conseil des ministres. Répondant aux questions d’actualité, Alain Orounla a fait remarquer que la dégradation de l’état de santé de la candidate recalée à la Présidentielle du 11 avril 2021 brandie, doit être constatée et attestée par des certificats médicaux de médecins assermentés. « Lorsque le cas nécessite une évacuation, il y est donné une suite favorable », a fait savoir le ministre de la Communication et de la poste. Profitant de l’occasion, le porte-parole du gouvernement a dénoncé le fait qu’au lieu de se concentrer sur le dossier judiciaire de leur cliente, les avocats de la mise en cause multiplient les sorties en appelant plutôt à sa mise en liberté, à l’amélioration de ses conditions de détention. « En tout état de cause, le gouvernement reste serein et fait confiance au service judiciaire et pénitentiaire pour examiner avec rigueur et aussi avec bienveillance, toute demande appuyée par des pièces et y donneront des réponses qui s’imposent », a conclu Alain Orounla.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here