Excès de vitesse sur les routes:Des radars pour épingler des contrevenants dans le Zou

0
302




Dans le but de combattre l’excès de vitesse, souvent source des cas d’accidents mortels sur nos routes, la Police républicaine a été dotée de radars mobiles de dernière génération appelés cinémomètres. Ces appareils, d’après les explications du directeur départemental de la Police républicaine du Zou, Martin Alloukou, permettront de détecter à distance les conducteurs indélicats qui s’adonnent à l’excès de vitesse sur les axes routiers. « Une fois épinglés, ils subiront la rigueur de la loi», a-t-il martelé. Mais en attendant de passer à la phase répressive le mois prochain, la sensibilisation se poursuit jusqu’à la fin de ce mois d’avril.

Dans ce contexte, les éléments de la police républicaine sont allés sensibiliser les usagers de l’axe routier Bohicon-Covè. C’était le jeudi 12 dernier. Installé à hauteur de Hougomey, dans la Commune de Zakpota, le corps de contrôle a interpelé plusieurs conducteurs en excès de vitesse qui ont été conscientisés. Ce fut l’occasion pour Martin Alloukou et ses flics de partager avec ces conducteurs indélicats le bien fondé de l’opération et les conséquences que pourraient engendrer l’excès de vitesse. Le directeur départemental de la police républicaine en appelle à leur conscience en les invitant au respect rigoureux du code de la route. En cas d’entêtement, il promet des heures chaudes aux récidivistes.

Il faut rappeler que cette action s’inscrit dans le cadre des réformes sécuritaires engagées par le Gouvernement et qui visent à garantir la sécurité sur nos routes afin de réduire les cas d’accidents mortels de la circulation. Au regard de l’importance de cette lutte, conducteurs et passagers ont promis de changer de comportements. « Nous pensons que ce que le président de la République dit est une bonne chose. C’est pour notre vie. Et comme nous avons compris maintenant, on ne fera plus ça », a laissé entendre l’un des conducteurs interpellés.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

LAISSER UN COMMENTAIRE