Fin de la rencontre sur le programme Wave:La déclaration des gouvernements des 12 pays membres

0
415




Cotonou a abrité du 7 au 10 juin 2018 une rencontre sur le programme West african virus epidemiology (Wave). A l’issue des travaux, les gouvernements des 12 pays membres ont rendu publique une déclaration dont voici le contenu.

Déclaration des gouvernements des 12 pays membres du programme Wave

Le manioc est une culture stratégique pour la sécurité alimentaire et un levier qui participe à la réduction de la pauvreté des populations africaines. Cette spéculation vitale pour les populations africaines contribue largement au progrès social et renforce le domaine de l’égalité du genre et la prise en compte du dividende démographique.

Toutefois, la production de manioc en Afrique est confrontée à d’importants ennemis et maladies dont celles liées aux virus comme la mosaïque africaine et la striure brune du manioc. Ces pathologies diminuent considérablement les rendements et impactent négativement la vie socio-économique des populations.
Face à cette situation, 12 pays se sont réunis autour du programme Ouest africain d’épidémiologie virale (Wave) soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates (Bmgf) et le Département de l’aide internationale pour le développement du Royaume Uni (Dfid) afin de bâtir une stratégie commune de lutte raisonnée, de veille d’alerte et de riposte rapide aux maladies du manioc, notamment la striure brune du manioc.
C’est pourquoi nous, membres de gouvernements des pays impliqués dans le programme Wave :
1-Remercions les partenaires économiques : la Fondation Bill et Melinda Gates (Bmgf) et le Département de l’Aide internationale pour le développement du Royaume Uni pour l’important soutien financier apporté à nos pays, à travers l’initiative Wave.

2-Affirmons notre engagement à soutenir le programme Wave, instrument de solidarité, de coordination et d’harmonisation de nos stratégies de lutte contre les pathologies du manioc ;
3-Affirmons notre volonté de doter nos pays d’une stratégie commune de lutte contre les maladies virales du manioc, à la hauteur de nos ambitions de développement ;


4-Affirmons notre détermination pour le développement socio-économique des populations en utilisant le programme Wave comme outil de transformation de la société à travers la maitrise et la gestion harmonieuse des contraintes sanitaires qui freinent la production massive du manioc ;

5-Instituons une rencontre périodique des ministres en charge de l’Agriculture et de la recherche scientifique tous les deux ans, pour raffermir les liens entre Etats membres en rapport avec les problématiques des maladies du manioc ;
6-Encourageons le programme Wave dans son engagement dans la lutte contre la pauvreté, en conformité avec les objectifs du développement durable (pas de pauvreté, faim « zéro », bonne santé et bien-être) et dans son appui aux programmes nationaux des Etats membres.

Ont signé :

Pour le Bénin
Monsieur Dossouhoui Gaston, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche
Pour le Burkina Faso
Professeur MaigaAlkassoum, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation
Pour le Gabon
Monsieur MoussavouMagangaBendi, ministre de l’Agriculture, de l’élevage chargé du programme Graine

LAISSER UN COMMENTAIRE