Les députés ont doté le Bénin d’une loi relative à l’insertion et à la réinsertion professionnelle des allocataires des bourses d’études et de stage, hier lundi 28 décembre 2020.  Constitué de 16 articles, le rapport final de cette loi a été présenté par la commission de l’éducation, de la culture et des affaires sociales. Selon le document, des dispositions sont prises par le gouvernement pour décourager les étudiants boursiers en fin de formation qui ne reviennent plus servir leur pays. Désormais, les étudiants boursiers doivent signer un contrat d’engagement citoyen avec le gouvernement. Ainsi, après 5 ans de formation, ils sont dans l’obligation de revenir au pays pour servir la Nation avec à la clé, un recrutement par l’État pour une période de dix ans. L’État béninois n’entend donc plus dépenser inutilement ses ressources pour des étudiants qui, après leur formation monnaient leurs expertises à l’extérieur. La nouvelle loi adoptée à l’unanimité des députés régularise l’insertion et leur réinsertion professionnelle. Elle prévoit des sanctions pénales en cas de trahison. La plénière a été présidée par la première vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mariam Chabi Talata Zimé Yérima.

 

A-A. (Corresp.Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here