La délégation ministérielle conduite par le ministre d’État, Secrétaire général de la présidence de la République, a rencontré dans la soirée du 16 juillet 2020, les représentants des organisations faîtières des artisans pour faire le point des dispositions pratiques prises pour l’observance des mesures barrières prescrites dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus.

Après les responsables des cultes religieux, des marchés et les transporteurs, la délégation gouvernementale comprenant le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki ; le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin ; le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia ; le ministre des Pme et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou ; la ministre de l’Industrie et du commerce, Shadiya Alimatou Assouman a échangé avec les représentants des deux faîtières du secteur de l’artisanat, deuxième corps social le plus important du pays. Après le mot introductif du ministre d’État, le ministre de la Santé a présenté le point de la situation sanitaire liée à la pandémie du coronavirus et les différentes mesures prises par le gouvernement pour la gestion de la crise. Le patron de la santé au Bénin va insister sur la nécessité du respect strict des gestes barrières qui constituent à ce jour, les seuls moyens efficaces pour freiner la propagation du virus. Les différents responsables des organisations faîtières des artisans à savoir l’Union des chambres interdépartementales des métiers du Bénin (Ucimb) et la Confédération nationale des artisans du Bénin (Cnab) prendront tour à tour la parole pour exposer les dispositions prises sur le terrain, les difficultés rencontrées et faire quelques doléances. Ils ont profité de l’occasion pour remercier le gouvernement pour l’octroi de subventions afin d’atténuer les effets des conséquences économiques et sociales de la crise sur les activités de certains corps de métiers. Ils ont également sollicité le gouvernement pour le lancement d’une nouvelle commande de confection locale de masques de protection. Les ministres Assouman et Kérékou insisteront sur le respect des gestes barrières sur les lieux de travail (ateliers, garages, restaurants, studios, chantiers, salon de coiffure, de soins esthétiques, bar, maquis etc.) par les maîtres artisans, ouvriers, apprentis et aussi leurs clients, notamment le port systématique et obligatoire de masque de protection. Le ministre Sacca Lafia va renchérir en rappelant que la lutte contre le Coronavirus est une lutte commune, les gestes barrières doivent être respectés aussi bien dans les lieux publics que dans les lieux privés. Chacun doit prendre individuellement ses responsabilités car dit-il, «la Police ne peut pas s’introduire dans vos maisons ou dans vos ateliers de travail pour s’assurer que tout le monde porte le masque ». Le ministre d’Etat Koupaki a, avant de mettre un terme à la séance, exhorté les responsables des organisations faîtières des artisans, à prendre chacun et tous, leur part de responsabilité dans la lutte. Il a indiqué que le gouvernement est disposé à les accompagner dans les initiatives spécifiques pertinentes qu’ils prendront pour la sensibilisation à la base dans toutes les communes.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here