Le gouvernement jouera pleinement sa partition en vue de garantir la sécurité de tous durant la période sensible de l’élection présidentielle. Interpelé mercredi 24 février 2021 en marge du Conseil des ministres sur l’actualité politique, notamment sur les agissements et propos menaçants de certains acteurs de l’opposition, le ministre de la Communication et de la poste a mis les fauteurs de trouble des machinations devant leurs responsabilités. Alain Orounla les a prévenus qu’ils seront appelés à en répondre devant les juridictions.

(« Les auteurs répondront inévitablement de leurs actes devant les tribunaux», prévient Alain Orounla)

Les agissements de nature à troubler la quiétude des populations ou à prendre à partie les biens publics comme les biens d’autrui au cours de la période électorale ne resteront pas impunis. Toutes les dispositions utiles seront prises pour prévenir et décourager les actes de nature à compromettre la paix. L’avertissement a été donné par le ministre de la Communication et de la poste, Alain Orounla, mercredi 24 février 2021 lors de ses réponses aux questions d’actualité après le Conseil des ministres. « Je voudrais rassurer l’opinion de ce que le gouvernement prend et prendra toutes les mesures nécessaires et utiles afin de prévenir et de décourager tout acte de violence ou d’appel à l’incivisme », a informé le porte-parole du gouvernement. Il en a profité pour appeler à l’attention des fauteurs de troubles qu’ils « répondront inévitablement de leurs actes devant les juridictions compétentes car le Code du numérique en vigueur au Bénin interdit l’utilisation des réseaux sociaux à des fins criminels ». C’est d’ailleurs dans ce cadre, a-t-il rappelé, que le Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Mario Mètonou, a entrepris d’écouter certains Béninois dont l’activité suspecte et les agissements répréhensibles commandent qu’elles s’expliquent devant la justice. « En tout état de cause, je puis vous assurer que le gouvernement prendra toutes ses responsabilités pour rassurer nos compatriotes, pour assurer un processus électoral apaisé et surtout pour sanctionner avec fermeté, tout auteur de trouble ou de violence à l’occasion de l’élection à venir », a-t-il promis. Profitant de l’occasion, Alain Orounla a exhorté les Béninois en général et les acteurs politiques en particulier, à la promotion d’un comportement républicain et pacifique en cette période sensible conduisant à l’élection présidentielle.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here