Le gouvernement, lors de la séance ordinaire du Conseil des ministres le mercredi 23 décembre 2020, a décidé de la contractualisation pour l’intégration d’un point de branchement sur le câble sous-marin 2 Africa. Cela, en vue de l’établissement futur d’un point d’atterrissement au Bénin, car les deux stations d’atterrissement de câbles sous-marins Sat3 et Ace dont dispose le Bénin arrivent en fin de vie en 2025 et 2032.

Le Bénin disposera d’un nouveau point d’atterrissage. En effet, au regard des investissements structurants que le pays réalise dans le secteur du numérique et des opportunités offertes par ce câble de nouvelle génération, il est apparu pertinent de faire le choix de l’intégration d’un point de branchement pour un atterrissement sur notre territoire. Cela, d’autant que les deux stations d’atterrissement de câbles sous-marins Sat3 et Ace dont dispose le Bénin arrivent en fin de vie en 2025 et 2032. Cette situation peut affecter, à moyen terme, la disponibilité de capacités et la qualité des services pour les besoins nationaux voire sous-régionaux. C’est pourquoi le Conseil a marqué son accord pour la contractualisation en vue du bénéfice des avantages du câble 2Africa et instruit le ministre du Numérique et de la digitalisation de faire prendre, en collaboration avec le ministre de l’Economie et des finances, les dispositions utiles à la signature puis la mise en œuvre de l’accord y relatif. Le nouveau câble sous-marin 2Africa est long de 37.000 Km partira du Royaume-Uni pour l’Afrique et ce projet est initié par un consortium de sociétés intervenant dans le secteur. Ce câble sous-marin 2Africa est destiné à favoriser un accès supérieur du continent à la capacité combinée de tous les câbles sous-marins qui le desservent et, ce faisant, de renforcer la qualité de l’internet. En faisant ce choix, le gouvernement montre une fois encore sa capacité d’anticipation et de prospective. C’est aussi la preuve que le président Talon reste cohérent avec ses objectifs de développement du Bénin et son discours de mettre en place les fondements durables de développement de son pays.

 

Joël Samson Bossou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here