Le Bénin à l’instar de la Communauté internationale a célébré hier, jeudi 10 décembre 2020, la Journée internationale des droits de l’homme. « Reconstruire en mieux-Défendons les droits de l’Homme », c’est le thème de cette année. A cette occasion, le président de la Commission béninoise des droits de l’homme, Isidore Capo-Chichi, a adressé un message d’exhortation à la nation béninoise. Pour Isidore Capo-Chichi, cette journée est l’occasion pour tous, de renouer avec l’esprit de la longue lutte de l’humanité en faveur des droits et de la dignité de la personne humaine, et de se mobiliser face aux défis anciens et nouveaux, constitués par la pauvreté et les inégalités, la violence, l’exclusion, la discrimination  et  l’injustice. Se référant au thème de la Journée, il a déclaré qu’il est lié à la pandémie du Covid-19, et met l’accent sur la nécessité de reconstruire en mieux la société, en veillant à ce que les droits de l’homme soient au cœur des efforts de relèvement. Cette journée commémorative est également selon lui, l’occasion d’encourager le gouvernement à ne ménager aucun effort pour assurer la sécurité des citoyens et de tous ceux qui vivent avec nous, face aux menaces sanitaires et sécuritaires. « Le Covid-19 fait désormais partie du quotidien des hommes et les mesures pour lui barrer la route ne devront souffrir d’aucune entrave », a-t-il fait savoir. Loin d’être une formalité, cette Journée doit également nous porter à réfléchir aux moyens et stratégies à déployer à l’effet de prévenir les violations des droits de l’homme. Pour finir, il  a exprimé son soutien au personnel pénitentiaire, aux forces de défense et de sécurité. « Notre reconnaissance va au corps médical et aux agents de santé et notre compassion à l’endroit des familles des personnes victimes du Covid-19. Une pensée particulière est pour les détenus et les personnes vulnérables qui ont besoin de notre plus grande écoute. Puisse les valeurs de la République transcender  nos décisions, paroles et actes, pour un Bénin ou le droit à la vie, à une vie est la chose la mieux partagée », a-t-il conclu. 

 

Léonce Adjévi

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here