D’ici quelques mois, on peut espérer que lumière sera faite sur l’origine exacte et la destination des munitions irraisonnées dans les Collines et au Togo. Du moins, c’est ce que permet d’entrevoir les résultats de la coopération naissante entre les Polices togolaise et béninoise.

Lors de sa déclaration de presse samedi 9 mai 2021, le ministre béninois de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, a salué « la collaboration agissante » entre la Police togolaise et celle du Bénin, suite à la découverte de munitions au Togo le vendredi 30 avril 2021. Selon le ministre, cette prise en territoire togolais, ajoutée à celle des 70.000 cartouches saisies par la Police républicaine, achèvera de convaincre les derniers sceptiques, du sérieux des informations faisant état de « plans de perturbation de la quiétude nationale, de déstabilisation de notre pays et de menaces graves à son intégrité ». En effet, suite à l’appel lancé par le gouvernement béninois, les autorités togolaises ont révélé avoir arraisonné une voiture immatriculée TG 8827 AH dans la ville de Lomé à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Ghana. La fouille dudit véhicule a permis de retrouver deux cartons contenant 1300 cartouches de calibre 12 dissimulés sous des bagages. Parmi les personnes se trouvant à bord du véhicule, figure un Béninois qui a déclaré avoir acquis lesdites cartouches au Ghana pour les acheminer au Bénin. Le même jour, c’est-à-dire le vendredi 30 avril 2021, lors d’un accident mortel de circulation survenu vers 5h du matin à hauteur du village d’Agon, dans l’arrondissement d’Atokolibé, Commune de Banté, la Police républicaine béninoise avait mis la main sur une cargaison de 70.000 cartouches de calibre 12 mm. Tous les recoupements selon le ministre de l’Intérieur, indiquent que « ladite cargaison était destinée à être notamment livrée dans les localités de Gouka et d’Akpassi dans la même Commune ». Le dossier, informe Sacca Lafia, est déjà aux mains de la Justice et les enquêtes sont en cours pour que toute la lumière soit faite sur les tenants et aboutissants. Dans sa déclaration, le ministre de l’Intérieur a par ailleurs exprimé sa reconnaissance aux autorités politiques et à la Police togolaise pour leur « engagement sans équivoque dans la lutte contre la prolifération des armes et munitions destinées à troubler la paix et la quiétude » dans la sous-région.

 

Wilfrid Noubadan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here