Le président Patrice Talon a-t-il bien fait de ne pas condamner les dirigeants qui sollicitent plus de deux mandats présidentiels ? Le sujet est d’intérêt et met en exergue les notions d’ « alternance » et de « démocratie ». Pour le Consultant politique et Expert électoral, Agapit Napoléon Maforikan, le chef de l’Etat a adopté la bonne posture, vu que chaque pays, à cause de son histoire, a son modèle de démocratie. Nous vous proposons des extraits de son analyse sur E-Télé le lundi 12 juillet 2021.

« (…) En Afrique, la question de la limitation de mandat présidentiel attise les passions, et semble s’assimiler aux principes de la démocratie. Et dès lors qu’un chef d’Etat en exercice ambitionne de briguer plus de deux mandats, cela donne lieu à des interprétations diverses. Beaucoup condamnent l’acte estimant que son auteur vire ainsi sur la voie de la dictature. Mais en réalité, un troisième, quatrième ou cinquième mandat constitutionnel n’est pas mauvais en soi. La France, pays qualifié de « grande démocratie », l’a expérimenté jusqu’en 2007 avant de faire l’option de la limitation. C’est d’ailleurs pourquoi, le président Jacques Chirac, après son septennat, a juste fait un quinquennat. Avant cette réforme constitutionnelle, le mandat était de 7 ans illimité. Le président François Mitterrand aurait pu briguer un troisième septennat s’il n’était pas frappé par le poids de l’âge. C’est pour dire que la démocratie n’est pas la limitation de mandat. C’est un certain nombre de règles définies qui sont consignées dans la Constitution et dont le respect est sacré en matière de dévolution du pouvoir. Une transmission du pouvoir qui doit se faire de manière régulière, notamment par des élections libres, transparentes et sincères (…) ».

Là où le bât blesse

« (…) Là où le bât blesse est qu’il y a certains dirigeants qui, bien que leurs Etats aient prévu des mandats limités, usent de manœuvres peu recommandables pour s’éterniser au pouvoir sous prétexte que c’est le peuple qui a souhaité qu’ils règnent ad vitam aeternam. C’est à ce niveau que je note une sorte de tricherie ou supercherie. A ce propos, le président Patrice Talon, lors du 3ème sommet citoyen ouest-africain sur la bonne gouvernance, sans toutefois condamner les « 3ème mandat », a jugé la limitation de mandat présidentiel bénéfique pour le peuple. Et c’est d’ailleurs pourquoi, à titre personnel, il a fait l’apologie du mandat unique qui n’a malheureusement pas prospéré chez lui au Bénin, compte tenu de certaines contingences sociopolitiques. C’est à sa gloire de ne pas chercher à s’éterniser au pouvoir (…) ».

Le charme de la limitation de mandat

« (…) S’il n’y avait pas le jeu de l’alternance, on n’aurait peut-être pas découvert le président Patrice Talon. Beaucoup le connaissaient comme un homme gentil, mais jamais comme un politicien avisé, disponible et rigoureux. Ils ignoraient que derrière cette image qu’ils avaient de lui pouvait se cacher un redoutable homme politique. Aujourd’hui, on le découvre. C’est sûr qu’il y a encore d’autres personnalités de caractère qui pourront aussi se révéler grâce au jeu de l’alternance. C’est cela le charme de la limitation de mandat (…) ».

Chaque pays avec son modèle

« (…) Les Etats africains n’ont pas les mêmes histoires au point d’avoir le même système démocratique. A titre illustratif, le Nigéria n’a pas la même histoire que le Bénin. C’est une fédération alors que notre pays est un Etat unitaire. Même si nous avons en partage certaines langues nationales, il se fait que la colonisation nous a divisés. Au Gabon, c’est la même famille qui est au pouvoir depuis des lustres. Idem pour le Togo. Le Botswana, l’Afrique du Sud, le Cap-Vert ont aussi leurs modèles de démocratie qu’ils expérimentent. L’Allemagne n’a pas le même modèle que la France. Même les pays ayant en commun la monarchie, notamment la Grande Bretagne, la Belgique, le Maroc, ce n’est pas la même chose. Ce sont des systèmes différents. Bref, chaque pays gère son système selon son histoire et son évolution (…) ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here