L’émission « L’Entretien » de la chaîne de télévision E-Télé a reçu, hier dimanche 18 octobre 2020, l’anthropologue Augustin Cossi Ahoga. A cette occasion, il s’est prononcé sur la question du dialogue. A son avis, la majorité des humains n’ont pas encore conscience de son importance et ne cherchent pas à bien comprendre ce qu’il est. Et par conséquent, n’arrivent pas à bien le gérer. Selon lui, le dialogue est un bien humain précieux. Il touche tous les domaines de l’existence. Sa particularité est qu’il met nécessairement en évidence deux entités. Le dialogue, a-t-il aussi précisé, n’est pas seulement entre les humains. C’est aussi entre les humains et le cosmos : le message que livre l’environnement. Et c’est pour décoder certains messages que ce chercheur a entrepris des recherches sur le dialogue interreligieux. Au bout de ses travaux, il est parvenu à la conclusion selon laquelle il ne faut pas attendre un conflit avant de faire le dialogue. « Ce dialogue, c’est un peu comme on s’entend pour se découvrir. L’individu doit faire un dialogue entre lui. Se réconcilier avec soi est une manière de dialoguer. Religieusement, culturellement, l’Africain se connaît-il ? Sans entreprendre cette approche, on n’est pas en train de dialoguer », a-t-il fait savoir. L’anthropologue a aussi, au cours de cette émission, restitué sa démarche de son identité. Son histoire, a-t-il informé, est une affaire de dialogue interreligieux. Initié aux croyances africaines dès son enfance, il a concomitamment exploré d’autres religions, notamment le christianisme. « N’eut été mon père, j’allais devenir prêtre », a-t-il souligné.

 

 Joël Samson Bossou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here