L’opération de contrôle de la quittance de dédouanement des véhicules lancée samedi 10 juillet 2021 par la Direction générale des douanes  et droits indirects n’est pas liée à l’affaire Anatt. La précision a été apportée lundi 12 juillet 2021 par le directeur général des douanes et droits indirects. Dans un entretien exclusif avec le groupe de presse « Le Matinal », Charles Inoussa Sacca Boco a fait la part des choses. A en croire le patron des disciples de Saint Mathieu, il s’agit d’un contrôle de routine trimestriel qui n’a rien à avoir avec le dossier Anatt dans lequel la présidence de la République a donné un ultimatum de 7 jours aux propriétaires des 2646 véhicules immatriculés sans le paiement des droits et taxes de dédouanement pour se mettre en règle. « L’opération démarrée samedi dernier se mène souvent. On la programme après chaque trimestre. Vous allez constater qu’elle a été faite au début de l’année. Nous l’avons fait également après le premier trimestre. C’est celle du deuxième trimestre qui est en cours actuellement », a-t-il clarifié. S’agissant du nombre de véhicules en infraction déjà arraisonnés, le point est en train d’être fait et les chiffres seront bientôt dévoilés, a rassuré Charles Inoussa Sacca Boco.

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here