5 jours ! C’est le délai prescrit par l’article 142 du Code électoral pour contester devant la Cour constitutionnelle les résultats provisoires de l’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021. La Haute juridiction en ce qui la concerne, doit impérativement statuer sur les éventuels recours dans les dix jours qui suivent la proclamation des résultats provisoires. Sa décision va emporter proclamation définitive ou annulation de l’élection. Si aucune contestation n’a été soulevée dans le délai des cinq jours et si les Sages estiment que l’élection n’est entachée d’aucune irrégularité de nature à en entraîner son annulation, la Cour constitutionnelle va proclamer l’élection du duo président de la République et vice-président de la République. Selon les résultats provisoires de l’élection proclamés par la Commission électorale nationale autonome (Céna), c’est le duo Talon-Talata qui a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés. Elle arrive ainsi en première position avec 86,36% des voix. Les deux autres tickets à savoir Soumanou-Hounkpè et Kohoué-Agossa occupent respectivement la deuxième et troisième place avec 11,29% et 2,37% des voix.

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here