(Une mesure sociale appliquée pour finir l’année scolaire en beauté)

Bonne nouvelle pour les pêcheurs situés sur le long de la côte Atlantique à Fidjrossè-plage. L’opération de libération de l’espace qui démarre le 14 mai prochain ne les touchera pas jusqu’à la fin de l’année scolaire et des examens. Ainsi en a décidé le gouvernement qui a prévu un aménagement social pour le logement de ces pêcheurs et de leurs progénitures en attendant leur réinstallation conformément aux normes de la Route des pêches. L’information a été rendue publique mardi 11 mai 2021 par le ministre du Cadre de vie et du développement et du développement durable, José Tonato, au cours d’un point de presse.

 

Déclaration du ministre du José Tonato

 

Le projet de plantation de cocotiers de la côte Atlantique du Bénin, qui fait l’objet du communiqué renforcera les mesures de protection en place.

Le cocotier fut pendant au moins 80 ans, le moteur de développement économique de la bande côtière du Bénin. De ce fait, les cocoterais constituent les principaux remparts végétaux contre l’érosion côtière. La mise en œuvre du projet gouvernemental de plantation de cocotiers le long de la côte Atlantique, renforcera les mesures de protection en place.

Il permettra plus spécifiquement de restaurer et de protéger les ressources naturelles, d’assainir et de protéger la bande côtière contre l’érosion et lui redonner sa beauté naturelle aux fins de la promotion du tourisme.

Il vise également à améliorer le bien-être des communautés riveraines à travers la promotion de la filière du coco, notamment l’huile de coco, les noix dédorées, le copra, les noix fraiches et le lait de coco.

Cette intervention vient en appui aux descentes effectuées par les cadres du Ministère du cadre de vie et du développement durable ; du Ministère de la l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ; du préfet des départements du Littoral et de l’Atlantique ; de la Police républicaine ; du génie militaire ; depuis le 27 avril jusqu’au 11 mai 2021.

Je voudrais pour finir dire que le gouvernement est dans une démarche conséquente d’aménagement et de protection du Littoral béninois.

Nous avons fait la protection côtière à coût de dizaines de milliards à Cotonou Est (terminé), Avlékété (achevé), Grand-Popo (démarrage pour bientôt). Si on cumule tout cela, nous avons dépensé plus de 200 milliards de nos francs pour mettre le territoire béninois à l’abri le territoire béninois contre l’érosion côtière.

Vous avez dû remarquer que depuis décembre 2016, les plages du Littoral béninois sont les plus propres de la sous-région pour ne pas dire du monde.

Dans le cadre de l’opération choque, nous avons recruté plus de 1000 brigadiers. De façon permanente depuis pratiquement 4 ans, 350 brigadiers travaillent à nettoyer et à sécuriser cette plage. Pour développer le tourisme, embellir davantage et rendre plus durable la protection côtière, il était important de repeupler cette plage-là par l’espèce végétale qui y prospère le mieux, la cocoteraie.

Voilà pourquoi le gouvernement a importé plus de 500 000 plants de cocotiers sur une façade de plus de 9 km qui seront plantés de part et d’autre de la Route des pêches.

Nos parents sont informés depuis quatre ans. Chaque année, nous revenons leur parler. C’est dans l’intérêt du développement de notre pays. Voilà pourquoi, dans l’intervention qui démarre le 14 mai, nous avons été instruits pour faire à l’intérieur de cette opération, un aménagement social. Il y a des noyaux villageois de pêcheurs qui vivent de l’activité de pêche et sont installés à la plage depuis des lustres. L’aménagement foncier qui se fait au nord de la Route des pêches a prévu de réinstaller ces noyaux villageois.

Voilà pourquoi parce qu’il y a des contraintes liées au calendrier scolaire, nous allons permettre à ces noyaux villageois et à leurs enfants de pouvoir suivre jusqu’à la fin, le calendrier scolaire et de pouvoir aller à leurs examens en toute quiétude. L’opération va commencer, nous allons préserver ces noyaux. Mais nous reviendrons parce que c’est un engagement que nous avons pris vis-à-vis d’eux, pour opérer les libérations nécessaires pendant la période des vacances.

Entre temps, les opérations d’aménagement foncier sont en cours et nous reprendrons langue avec le représentant de ces noyaux pour opérationnaliser leur réinstallation aux normes de la Route des pêches.    

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here