Les patrouilleurs béninois seront encadrés durant deux semaines par une équipe belge. La marine béninoise pourra bénéficier cette année de la formation de la marine belge. En raison de la pandémie du Covid-19, la formation de l’équipe belge qui intervient au Bénin depuis 2011, n’a pas eu lieu en 2020. Plus d’une année après la dernière mission en 2019, l’équipe belge composée d’une dizaine de personnes est à Cotonou. Pendant deux semaines, elle va former des « seariders » béninois. La formation est consacrée à lutte contre le piratage maritime. Elle aura lieu dans un contexte où des attaques de pirates sont fréquentes dans le golfe de la Guinée. Il est prévu des exercices de navigation, de plongée, de simulation de pannes techniques, de lutte anti-incendie, et autres. Les marins seront menés à bord des patrouilleurs Couffo et Ouemè. En cette année 2021, la Défense belge veut reprendre les activités bilatérales avec le Bénin. Il s’agit de la poursuite de la certification des équipages de la capacité d’intervention rapide du Bénin et l’encadrement des instructeurs en techniques d’embarquement d’une unité navale béninoise de fusiliers.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here