Le gouvernement béninois a pris en charge les frais nécessaires à la remise en état de fonctionnalité des installations d’eau potable dans les établissements scolaires publics. Le compte rendu a été approuvé hier mercredi 24 février 2021 en Conseil des ministres.

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l’Etat a pris des mesures urgentes relatives à la fourniture d’eau potable aux établissements scolaires publics et le règlement des arriérés de factures de consommation. Il en ressort qu’en application de la décision du Conseil des ministres du 13 mai 2020, le Ministère de l’économie et des finances a mis les ressources nécessaires à la disposition de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb). Celle-ci a alors procédé à la remise en état de fonctionnalité de la plupart des compteurs suspendus ainsi que la fourniture d’eau potable à tous les établissements publics en difficulté de paiement de leurs factures. En dehors des établissements initialement concernés par la décision, la Soneb a également raccordé à son réseau, tous les établissements scolaires situés à proximité de son réseau. Cependant, en milieu rural, le règlement définitif de la problématique nécessite de lourds investissements. Les fonds y afférents seront mobilisés et mis à la disposition de l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural. Ces fonds permettront à ladite Agence, en attendant l’achèvement des ouvrages neufs du programme d’investissement structurel actuellement en cours, de procéder à la mise en conformité des Adductions d’eau villageoises existantes. Le souci du gouvernement de régler définitivement ce problème avec un accent particulier sur les établissements situés en milieu rural est à saluer. Pour ce faire, le gouvernement penche pour de lourds investissements dont les fonds seront mis à la disposition de l’Anaepmr pour les diligences requises. Il s’agit de procéder à la conformité des Adductions d’eau villageoises existantes en attendant l’achèvement des ouvrages du vaste programme d’investissement structurel qui doit apporter de l’eau à tous les Béninois où qu’ils se trouvent sur le territoire national. Le gouvernement a une approche globale de la lutte contre la propagation du Coronavirus et à ce titre, il impacte les milieux sensibles comme les écoles et surtout les établissements situés en milieu qui ne pourront pas se plaindre d’être marginalisés. Il est à noter que le président Talon et son équipe mènent la lutte contre la pandémie sur plusieurs fronts pour endiguer et enrayer le Coronavirus du Bénin. A travers cette décision, le gouvernement montre qu’il ne fléchit pas dans la lutte contre le Coronavirus et qu’il donne encore plus de chance à la réussite de la lutte dans ces établissements puisque les usagers pourront facilement se livrer au geste barrière de lavage régulier des mains à l’eau et au savon. C’est le principe d’égalité des chances qui vient d’être confirmé à nouveau.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here