Le ministre de la Santé a échangé avec les professionnels des médias sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 démarrée au Bénin le 1er avril. Benjamin Hounkpatin a rassuré les populations sur la sécurité des vaccins même si quelques cas d’effets secondaires mineurs ont été enregistrés avec des personnes vaccinées.

Le Bénin poursuit sans anicroches la campagne de vaccination contre le Covid-19. Depuis le début de l’opération le 1er avril, il n’y a pas encore de cas d’effets secondaires majeurs. Les cas jusque-là enregistrés sont mineurs. « Au Bénin, nous avons enregistré quelques effets secondaires mineurs qui passent soit par de petites grippes, des maux de tête, un peu de fièvre », a confié le ministre de la Santé aux professionnels des médias mardi 18 mai 2021 à Cotonou lors d’une conférence de presse. Un seul cas d’effets secondaires moyennant sévères a été obtenu jusqu’à ce jour, a informé Benjamin Hounkpatin. Mais une fois admis au Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou, le Comité des experts a exclu totalement la responsabilité du vaccin avec la personne. « Au début, nous avons enregistré quelqu’un qui a présenté un effet secondaire qui paraissait un peu sévère mais pour lequel l’enquête menée par le Comité des experts a permis d’exclure entièrement la responsabilité du vaccin », a clarifié l’autorité ministérielle. Elle a par ailleurs ajouté que le mécanisme de suivi et de surveillance souvent mis en place en de pareilles occasions a été installé au Bénin. Toujours dans une démarche anticipative, le gouvernement a prévu des hôpitaux pour recevoir et soigner gratuitement des personnes qui présenteraient des effets indésirables après leur vaccination. Il s’agit par exemple du Cnhu-Kkm de Cotonou. «  C’est ce qui est en vigueur et cela va continuer. Dès que vous avez un effet indésirable, vous vous présentez là-bas, et vous êtes soigné automatiquement et gratuitement », a annoncé le professeur Hounkpatin.

 

La vaccination étendue aux sujets âgés de plus de 18 ans

 

L’autre bonne nouvelle rendue publique par le ministre de la Santé, est l’extension de la vaccination aux personnes âgées de 18 ans et plus. « Le gouvernement de notre pays, sous l’impulsion de son chef, le président Patrice Talon, a décidé d’étendre désormais la vaccination à tous les sujets âgés de 18 ans et plus et ce, dans tous les départements du Bénin », a informé Benjamin Hounkpatin. Pour l’atteinte de l’objectif poursuivi, Benjamin Hounkpatin a exhorté toutes « les personnes âgées de 18 ans et plus, désireuses de se protéger contre le Covid-19, à se rendre sur les sites de vaccination dédiés afin de recevoir leurs doses de vaccin qui constitue aujourd’hui, une arme majeure pour se protéger efficacement contre la pandémie du Covid-19 ». Il a aussi invité les professionnels des médias « à être les porteurs de l’information juste ». « Mon département reste ouvert pour vous apporter toutes les informations dont vous avez besoin pour communiquer avec la population », a-t-il ajouté. Cette conférence de presse du ministre de la Santé vise à outiller les professionnels des médias pour qu’ils sensibilisent la population sur son adhésion à la campagne. Le ministre Hounkpatin a également éclairé la presse sur les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie du Coronavirus et la vaccination de routine des nourrissons. Dans ce cadre, les parents ont été exhortés à laisser les enfants se faire vacciner. A la date du lundi 17 mai 2021, le Bénin a enregistré 8025 cas confirmés au Covid-19, 1352 hospitalisés, 7 893 guéris et 101 décès.

 

Serge Adanlao

 

Extrait de la déclaration liminaire du ministre de la Santé

Monsieur le représentant résident de l’Oms,

Madame la représentante résidente de l’Unicef,

Monsieur le secrétaire exécutif du Cnls-Tp,

Mesdames et messieurs les membres du Cabinet

Monsieur le président du Comité d’experts,

Chers amis journalistes,

Béninoises et Béninois,

Depuis le jeudi 1er avril 2021, notre pays le Bénin a démarré sur toute l’étendue du territoire national, la campagne de vaccination contre la Covid-19. Cette opération menée par le gouvernement du Bénin, grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers, a permis d’administrer le vaccin Covishield d’Astra Zenecaou Coronavac de la firme Sinovac à des dizaines de milliers de personnes. Il s’agit dans un premier temps essentiellement des agents de santé et des personnes à risque, à savoir les sujets de plus de 60 ans ou souffrant de certaines maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’asthme, la drépanocytose.

Au regard de l’intérêt suscité par la campagne et en application de sa stratégie de couverture progressive de toute la population afin d’atteindre l’immunité collective (réduire considérablement le risque pour les personnes atteintes de développer les formes grave de la maladie), le gouvernement de notre pays, sous l’impulsion de son chef, le président Patrice Talon, a décidé d’étendre désormais la vaccination à tous les sujets âgés de 18 ans et plus et ce, dans tous les départements du Bénin. La liste des sites par département est disponible et est communiquée par les radios de proximité.

Je voudrais donc profiter de cette occasion pour exhorter l’ensemble des personnes âgées de 18 ans et plus, désireuses de se protéger contre la Covid-19, à se rendre sur les sites de vaccination dédiés afin de recevoir leurs doses de vaccin qui constitue aujourd’hui, une arme majeure pour se protéger efficacement contre la pandémie de la Covid-19.

Mesdames et Messieurs

Il n’est plus à rappeler que la pandémie de la Covid-19 est toujours présente sur notre territoire et continue de faire des ravages. Des cas positifs continuent d’être dépistés sur tout le territoire national et dans les centres de traitement des épidémies, nous continuons d’accueillir des malades souffrant des formes graves de la maladie.

A la date du 17 mai 2021, le Bénin a enregistré 8025 cas confirmés, 7 893 guéris et 101 décès.

Comme vous le savez, les personnes âgées et celles à risques ne sont plus les seules qui développent les formes graves de la Covid-19. Toutes les autres franges de la population y compris les jeunes sont de plus en plus affectées.

C’est dans le souci d’éviter à nos compatriotes de subir les formes graves de la maladie qui conduisent malheureusement au décès, que le gouvernement a autorisé cette vaste campagne de vaccination qui se poursuit sur l’étendue du territoire national.

Je saisis cette occasion pour exhorter également les jeunes adultes à se rendre au niveau des sites pour se faire vacciner, car nous abordons la période des vacances où les risques de contamination sont importants. La vaccination contre la Covid-19 est gratuite.

Je rappelle que les vaccinations de routine organisées à l’endroit des enfants de moins d’un an par le Ministère de la santé, se poursuivent normalement de même que les campagnes de vaccination contre des maladies cibles comme la poliomyélite et la méningite. Je voudrais inviter la population à la vigilance afin d’éviter les amalgames qui s’observent par endroit sur le terrain et qui peuvent empêcher leurs enfants de bénéficier de la vaccination de routine mise à leur disposition par le gouvernement.

Mesdames et Messieurs

Tous les vaccins administrés à la population au Bénin sont homologués par des instances internationales de contrôle dont l’Oms. Les vaccins contre la Covid-19 au Bénin sont donc sûrs et efficaces. Il est aussi vrai que ces vaccins présentent parfois, comme tout médicament, des effets secondaires chez certaines personnes.

Cependant, je m’en voudrais de ne pas repréciser que, même vacciné contre la Covid-19, vous devez continuer à respecter strictement les gestes barrières à savoir le port systématique de masque en tous lieux, le lavage systématique des mains et le respect de la distance de sécurité sanitaire.

Faites-vous vacciner et respecter les gestes barrières pour vous protéger et protéger les autres !

Je voudrais pour finir, vous inviter à être les porteurs de l’information juste. Mon département reste ouvert pour vous apporter toutes les informations dont avez besoin pour communiquer avec la population.

Ensemble nous vaincrons la pandémie !

Je vous remercie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here