Le ministre de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Yves Kouaro Chabi et son homologue du travail, Adidjatou Mathys, ont procédé au lancement du concours de recrutement de 662 aspirants pour la formation d’enseignants dans les lycées techniques agricoles au profit du ministère des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Le lancement officiel s’est déroulé le samedi 16 octobre 2021 au Lycée technique Coulibaly de Cotonou.

Ils sont au total 2896 candidats répartis dans les départements du Littoral, de l’Atacora, du Borgou, du Mono, de l’Ouémé et du Zou à participer à ce concours de recrutement de 662 aspirants formateurs au profit des Lycées techniques agricoles. Les candidats ont composé dans 22 corps de métiers. Peu avant la distribution des épreuves, la ministre du travail, Adidjatou Mathys  a indiqué que sur la période 2021-2026, le gouvernement a conçu un programme de recrutement de 2152 formateurs pour les lycées techniques agricoles dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de l’Enseignement de la Formation Technique et Professionnelle pour laquelle il entend réhabiliter et construire 30 lycées agricoles au total. Sur les 2152 formateurs, 662 vont être recrutés au titre de l’année 2021. Selon elle, avec ce recrutement et ce programme, ce sera une véritable révolution agricole dans notre pays qui sera accompagnée de la mise en place des usines de transformation des produits. A sa suite, son collège de l’enseignement professionnel, Yves Kouaro Chabi, estime que ce recrutement est un peu exceptionnel. « Par le passé, nous prenons des enseignants généralistes. Actuellement l’enseignement est spécialisé, c’est réellement des corps de métiers. Nous voulons former des jeunes réellement productifs », a-t-il laissé entendre.

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here