(Les députés appelés à se prononcer sur la question)La question de mandat unique au Bénin refait surface à l’Assemblée nationale. La Coalition des jeunes patriotes (Cjp) ont, depuis la Commune d’Abomey-Calavi, exhorté les députés à trouver des voies et moyens pour adopter une loi en la matière. Un nouveau test pour les députés. La représentation nationale vient d’être saisie par la Coalition des jeunes patriotes (Cjp). Ce creuset de jeunes qui se disent très engagés dans la vitalité de la démocratie, est favorable à la révision de la Constitution pour l’instauration du mandat unique pour le président de la République. Selon eux, un seul mandat est l’idéal, mais les politiques n’en veulent pas car ils se sont toujours accaparés des ressources de l’Etat pendant longtemps au détriment du peuple. C’est l’occasion pour les députés de la 8ème législature d’inscrire leurs noms dans les annales de l’histoire en examinant cette proposition de loi. La correspondance ayant été lue à la plénière dans la soirée du jeudi 16 septembre 2021 par la première secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale, Sofiath Schanou Arouna, au cours des travaux de la 2ème session extraordinaire de l’année 2021, le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, a transmis le dossier à la commission des lois dirigée par le député Orden Alladatin afin d’en produire un rapport final qui sera débattu en plénière. Tous les regards sont tournés sur la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme  qui doit  à travers son rapport juger ou non la praticabilité du mandat unique en République du Bénin et le soumettre à la plénière pour adoption notamment au cours des travaux de la 2ème session ordinaire qui s’ouvrira dès la première quinzaine du mois d’octobre 2021.
Martial Agoli-Agbo (Br Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here