Home POLITIQUE Nommé médiateur de la République:Qui est Pascal Essou ?

Nommé médiateur de la République:Qui est Pascal Essou ?

0
750

Le médiateur de la République change de  tête. Le nouveau responsable a nom Pascal Essou. Député à l’Assemblée nationale, il a été nommé mercredi 12 mai 2021 en Conseil des ministres en remplacement du magistrat à la retraite Joseph Gnonlonfoun promu le 25 septembre 2013 par le président Yayi Boni. Le nouveau médiateur de la République est un opérateur économique, leader politique et l’un des cadres et personnalités politiques ressortissants de la Commune d’Aplahoué, département du Couffo. Ancien député Fcbe, il a été élu sur la liste Cauris dans la 11ème circonscription électorale composée d’Aplahoué, de Djakotomey et de Klouékanmè. Ancien président d’honneur de l’ex-parti politique Naped, il a été élu président du groupe parlementaire « République dynamique nouvelle cohésion et action » en décembre 2016 constitué des députés Justin Adjovi, Jean-Marie Allagbé, Adam Bagoudou, Simplice Codjo Dossou, Valentin Djènontin, Octave Houdégbé, Valère Tchobo et Garba Yaya. Il démissionnera moins d’un an après de l’alliance Fcbe, exactement le 25 août 2017 et rejoint la mouvance présidentielle sous Talon avant d’intégrer le Bloc républicain (Br). Il est membre du bureau politique national du parti au cheval blanc cabré. Le médiateur de la République est une institution créée sous le régime Kérékou. L’institution joue le rôle de facilitateur dans la gestion des crises socio-politiques. Albert Tévoédjrè a été la première personnalité à avoir occupé ce poste. Il a été remplacé en 2013 par Joseph Gnonlonfoun, qui cède donc sa place à Pascal Essou. Selon l’article 1er du décret n°2004-299 du 20 mai 2004, le médiateur de la République est un « organe intercesseur gracieux entre l’administration et les usagers de la fonction publique ». Cette institution constitue « une solution originale pour la résolution des conflits qui opposent les citoyens au service public, les forces socioprofessionnelles au gouvernement ».

 

Léonce Adjévi

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here