L’opération de libération des occupations illégales de la plage de Fidjrossè jusqu’à Adounko a été reportée au mois d’août 2021.

Après la visite du président Patrice Talon sur le terrain, l’opération de libération de la plage entre l’aéroport et Adounko initialement prévue pour le vendredi 15 mai 2021 a été reportée pour le mois d’août. Cela, afin de permettre aux enfants des pêcheurs et autres squatteurs de terminer l’année scolaire. « C’est en août que nous allons probablement libérer ces sites avec un accompagnement social de l’Etat à l’égard des noyaux villageois », a indiqué le préfet du Littoral, Jean-Claude Codjia au micro de Frissons radio. Les maquis et restaurants ne seront pas détruits. Le président Patrice Talon a instruit le comité en charge de l’opération d’« échanger avec les promoteurs pour analyser la meilleure façon de les accompagner, par exemple en mettant en place des baux conséquents pour qu’ils se sentent en sécurité et investissent davantage ». A en croire le préfet, les maquis et restaurants qui ne respectent pas les normes seront détruits à moins que les promoteurs décident de se conformer au nouveau plan d’aménagement global de cette bande côtière qui sera approuvé par le gouvernement. Dès demain, annonce Jean-Claude Codjia, « il y aura un travail qui se fera pour identifier de façon exacte le nombre non seulement de ces restaurants, mais également des noyaux villageois ».

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here