(Le Conseil électoral au complet en attendant la Direction générale des élections)

La nouvelle Commission électorale nationale (Céna) se met progressivement en place. Le Conseil électoral, l’un des deux organes de l’institution est au complet depuis le mercredi 12 mai 2021. Le président de la République et le chef de file de l’opposition dont les représentants étaient attendus ont désigné respectivement les anciens députés Adolphe Djiman et Sanni Gounou.

Sacca Lafia (représentant de la majorité parlementaire), Abou Boukari Adam Soulé (représentant de la minorité parlementaire), Nicolas Assogba (représentant des magistrats), Adolphe Djiman (représentant du chef de l’Etat) et Sanni Gounou (représentant du chef de file de l’opposition). Ce sont les cinq membres du Conseil électoral (Ce) de la nouvelle Commission électorale nationale autonome (Céna). Leur nomination a été prononcée mercredi 12 mai 2021 en Conseil des ministres. Ils entreront en fonction le 13 juillet 2021, date de la fin du mandat de l’équipe du président Emmanuel Tiando en poste depuis 7 ans. Avant de prendre les commandes de l’organe, les 5 membres vont prêter serment devant le président de la République et le bureau de l’Assemblée nationale. Selon l’article 21 de la loi n°2019-43 portant Code électoral, les membres du Conseil électoral sont nommés pour un mandat de 5 ans non-renouvelable par décret pris en Conseil des ministres. Ils sont désignés au plus tard 60 jours avant la fin du mandat des membres sortants. Le Conseil électoral est dirigé par un président et un rapporteur élus par leurs pairs. Le président du Conseil électoral est le président de la Céna. Il peut la représenter partout où besoin sera. Le Directeur général des élections qui sera recruté par le Conseil électoral, assure pour sa part, le secrétariat du Ce. Le président du Conseil électoral dispose d’un personnel d’appui composé d’un assistant, d’un secrétaire particulier et d’un agent de liaison. Les autres membres disposent chacun d’un assistant, selon le Code électoral. L’organe a entre autres pour attributions : de veiller à la bonne organisation des scrutins et à la sincérité des votes ; d’approuver les projets de budget élaborés par la Direction générale des élections qui sera mise en place ; d’organiser des concertations avec toutes les parties prenantes au processus électoral ; d’examiner les dossiers de candidature, de valider et de publier les candidatures ; de publier les résultats provisoires des élections législatives et de l’élection du président de la République et de les transmettre à la Cour constitutionnelle puis de proclamer les résultats des membres des Conseils communaux.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here