Le Conseil électoral se penche enfin sur le recrutement du directeur général des élections (Dge). La première session extraordinaire de l’organe au titre de l’année 2021 qui se tient du 2 au 25 novembre a inscrit à l’ordre du jour l’examen et l’adoption du projet de termes de référence relatifs au recrutement du Dge, des directeurs techniques et de la Personne responsable des marchés publics (Prmp).

Encore quelques semaines et le directeur général des élections sera connu. Le Conseil électoral en session extraordinaire va se pencher sur la question. Le président Sacca Lafia et ses collègues conseillers vont procéder à l’examen et à l’adoption du projet de termes de référence relatifs au recrutement du Dge, des directeurs techniques et de la Personne responsable des marchés. Le comité en charge d’élaborer lesdits termes de référence est composé des conseillers électoraux et des cadres du Ministère de la fonction publique. Selon les dispositions de l’article 34 du Code électoral, le Dge, les directeurs techniques et la personne responsable des marchés publics sont recrutés par appels à candidature. Ces recrutements sont assurés par le Conseil électoral en collaboration avec le Ministère de la fonction publique ». Le directeur général des élections est l’ordonnateur du budget de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Il dirige l’organe technique et opérationnel de la Céna et assure la gestion de l’administration sous la supervision du Conseil électoral. Le Dge veille avec les cadres de sa direction à la préparation et à l’organisation des opérations électorales référendaires ; l’élaboration des projets de documents, d’actes et de procédures destinés à, d’une part, assurer la régularité, la sécurité, la transparence des scrutins et d’autre part, garantir aux électeurs ainsi qu’aux candidats, le libre exercice de leurs droits. Outre ce point relatif au recrutement du directeur général des élections et autres, la session a également inscrit à son agenda, l’adoption de l’avant-projet de budget de fonctionnement de la Céna gestion 2022, l’examen et l’adoption du compte rendu de la mission effectuée par la Céna au niveau des sièges des formations politiques dans le cadre du suivi de la gestion du financement public des partis politiques au titre des deux premiers trimestres de l’année 2021. Les conseillers vont par ailleurs scruter et adopter le compte rendu des travaux du comité chargé de la relecture des textes fondamentaux de l’institution notamment, le décret n°2014-649 du 03 novembre  2014, portant régime indemnitaire des membres de l’organe de gestion des élections. La session qui est prévue pour durer 15 jours, prendra fin le 25 novembre prochain.

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here