La ministre de l’enseignement  supérieur et de la recherche scientifique a tenu un point de presse le vendredi 02 octobre 2020. Il s’agissait en effet, pour Eléonore Yayi  Ladékan de faire le bilan du processus d’orientation et de sélection des bacheliers pour le compte de l’année 2020-2021. Au cours de cette rencontre avec les professionnels des médias, la ministre a affirmé que l’accueil des bacheliers doit se faire autrement. « La question d’accueil des bacheliers doit se faire autrement. Et depuis deux ans, on avait déjà commencé ce travail important de faire en sorte que les étudiants soient orientés. Et nous en sommes à la deuxième édition et cette édition a été faite sur tous les campus. Mêmes les universités privées ont été associées et les futurs étudiants ont été accueillis », a-t-elle expliqué. Cette étape est désormais arrivée à son terme et le bilan est satisfaisant. « Nous avons passé deux semaines. La deuxième semaine est terminée effectivement la semaine dernière et donc cela fait deux semaines d’orientation. Cela a été fait et la conclusion que nous avons eue avec les recteurs est quand même assez satisfaisante », a poursuivi Eléonore Yayi Ladékan. Elle est désormais tournée vers les prochaines étapes du processus. « Après cette phase, nous aborderons évidemment la phase maintenant de sélection. Et pour la phase de sélection, on va d’abord leur permettre de pouvoir confirmer ou modifier leurs choix. C’est ce qui se fera dès la semaine prochaine pendant toute la semaine. Le caractère innovant de cette phase, c’est justement qu’une plateforme sera mise à leur portée pour leur éviter donc d’aller s’engouffrer et de se bousculer. Une semaine après, cela va être maintenant la phase de sélection des boursiers, des demi-boursiers et finalement ceux qui auront à leur charge, le paiement total des frais de leur scolarité », a élucidé la ministre. Elle a ajouté notamment que les encadreurs également seront formés à l’utilisation de la plateforme du e-learning. « Pour ce qui concerne les encadreurs, nous avons commencé également la formation des enseignants à l’utilisation, la maîtrise de la plateforme e-learning », a-t-elle conclu.

 

Bour-Han Amoussa (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here