Le 13 juin 2018, le Conseil des ministres du gouvernement du Bénin a donné son approbation au Plan sectoriel éducation 2018-2030 (PSE). Trois années après  l’accord du pouvoir en place, les choses évoluent méthodiquement et gaîment sur chapeau de roue, surtout  dans l’Enseignement et la Formation Technique et Professionnelle.

Créer un lien entre le système éducatif et le marché du travail en  promouvant  un développement agricole et industriel durable pour lutter contre la pauvreté sous toutes ces formes. C’est l’un des points culminants  du Plan sectoriel éducation 2018-2030  post 2015, adopté par  le gouvernement de la rupture. En posant de cet acte fort, l’exécutif se met dans le   cadrant    tracé par l’Unesco pour sauver les Nations du ballonnement  de la misère. En effet, la communauté internationale a adopté un ambitieux Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui plaide pour une approche intégrée du développement  reposant sur l’idée que les mesures visant à éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et  dans toutes ses dimensions, à lutter contre les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre, à préserver la planète, à créer une croissance économique inclusive et durable, à parvenir au plein emploi productif et à garantir un travail décent à toutes les femmes et à tous les hommes, ainsi qu’à assurer une totale égalité des sexes et à promouvoir l’inclusion sociale sont interdépendantes. Pour atteindre, ces objectifs, l’Eftp (l’Enseignement et la formation technique et professionnelle)   est selon les études, la plus meilleure des solutions.  L’Unesco retient ainsi que l’éducation et la formation sont essentielles à la réalisation du Programme de développement  durable à l’horizon 2030. La vision de la Déclaration d’Incheon : Éducation 2030 trouve sa pleine expression dans l’Objectif de développement durable 4 « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». L’agenda Éducation 2030 attache une grande importance au développement des compétences techniques et professionnelles, en particulier en ce qui concerne l’accès à l’enseignement et à la formation techniques et professionnels (Eftp) abordables et de qualité, l’acquisition de compétences techniques et professionnelles nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entreprenariat, l’élimination des  disparités entre les sexes et l’accès des personnes vulnérables. Dans ce contexte, l’Eftp est censé répondre à de multiples besoins de nature économique, sociale et environnementale en aidant les jeunes et les adultes à développer les compétences indispensables pour accéder à l’emploi, à un travail décent et à l’entreprenariat, promouvoir une croissance économique équitable, inclusive et durable et favoriser la transition vers les économies vertes et la durabilité environnementale.

Une table ronde de relance de l’Eftp

Le Bénin ayant compris la réalité des faits, s’est  mis au travail. Très tôt déjà,  après  l’adoption du plan sectoriel, un atelier a été organisé pour définir le contenu de la stratégie et élaborer une feuille de route identifiant les rôles des parties prenantes. L’événement a rassemblé les ministères directement impliqués dans l’Eftp et les secteurs d’emploi, les représentants d’instituts de formation, le secteur privé et des chercheurs. Ainsi, le jeudi 26 Juillet 2018 dans les locaux de la Coopération Suisse a eu lieu  la signature de la lettre d’endossement du Plan par les Partenaires Techniques et Financiers et les représentants de la société civile. C’était en  présence du Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, chef de file des ministres en charge de l’éducation, et  de la Directrice résidente de la Coopération Suisse, cheffe de file des Partenaires Techniques et Financiers (Ptf) du secteur de l’éducation. Les 29 et 30 juillet 2019 à l’hôtel Azalaï de Cotonou  une table ronde technique sur la professionnalisation de l’Eftp  placée sous le thème «la formation au service de l’entrepreneuriat et de l’essor d’une économie stable et durable.» a eu lieu dans le souci d’avoir une boussole  qui conduit à une réforme efficace et efficiente. L’objectif de ce rendez-vous  est de donner une architecture aux différentes   communications sur les orientations et options stratégiques de relance de l’Enseignement et la formation technique et professionnelle (Eftp) au Bénin dans la perspective d’une validation de la version pré finale du projet de Stratégie et de l’avant-projet de la Loi-cadre de l’Eftp. A cet effet, les différents acteurs impliqués dans  l’Eftp  ont été invités   à travailler  de commun accord  pour que la relance envisagée  soit une  réalité. Il s’est agi, des  partenaires techniques et financiers (Ptf),  des cadres des ministères de l’éducation, des experts nationaux et internationaux. Pour le ministre d’État chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, c’est le moment de partager avec l’assistance, les chances qu’offrent les documents de référence à la modernisation de notre système éducatif. C’est le moment de mettre en relief les opportunités qu’offrent les options stratégiques et les répliques au chômage.   Ces propos ont été entérinés   par  le Ministre de l’enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle,  d’alors  Mahougnon Kakpo, qui précise que  ces assises constituent une réponse à la cruciale question du chômage et du sous-emploi des femmes et des jeunes au Bénin. Quant à la Représentante du Bureau régional de l’Unesco, Cheffe de file des Ptf du secteur de l’éducation, Rockaya Diawara Fall, elle a affirmé  le soutien indéfectible de l’institution qu’elle incarne  au gouvernement  Béninois dans la    poursuite   du processus de relance de l’Eftp et la mise en œuvre des résultats à l’issue de  la Table ronde. 

La  nouvelle Stratégie Nationale de l’Eftp dans  l’une de ses exigences  

La  nouvelle Stratégie Nationale de l’Eftp au Bénin s’est voulue  beaucoup plus pragmatiques et se donnent les moyens d’y parvenir.  En effet,  le mardi 5 mai 2020, dans la salle des fêtes de la Tour Administrative de Cotonou, le Directeur de cabinet du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Jean-Bénoit Alokpon, a procédé à l’installation officielle des membres des Commissions Techniques sectorielles du cadre national de concertation pour la promotion de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (Cncp-Eftp)  des secteurs de l’Agriculture, de l’Economie numérique, du Tourisme-Hôtellerie-Restauration, du Btp et infrastructures, de l’Eau, de l’Energie.  A cette cérémonie, il  a donné les raisons qui fondent   ces commissions. Cette nouvelle stratégie  dit-il, vise fondamentalement une meilleure professionnalisation de l’Eftp à travers l’amélioration sensible de l’attractivité et de l’accès du sous-secteur de l’Eftp à toutes les couches de la population; de l’employabilité des jeunes en âge de travailler; de l’insertion professionnelle des formés de l’Eftp;  de la qualification professionnelle des personnels des entreprises des secteurs économiques; et du bien-être économique et social des béninois. La mise en place des Commissions techniques sectorielles (Cts) vise donc à organiser l’effectivité de l’implication active du secteur privé et du monde professionnel dans le pilotage et la gouvernance de l’Eftp tels que définis dans la Stratégie Nationale de l’Eftp.

Mission des Cts

Les Commissions Techniques Sectorielles ont pour missions : d’ analyser périodiquement le ou les métiers dans lesquels les établissements publics et privés d’Eftp forment en lien avec l’évolution du marché de l’emploi et la politique de développement du secteur que vous représentez ; de proposer en fonction des tendances du marché national ou sous régional, la suspension ou l’arrêt du ou des programme(s) dans les métiers peu ou non demandés sur le marché de l’emploi ; de   proposer en collaboration avec les structures compétentes du Ministère en charge de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels, la rénovation d’anciens métiers ou l’implémentation de nouveaux métiers en fonction de la demande; de participer à l’élaboration des programmes de formation et à leur évaluation ; de  faciliter la mutualisation des ressources (pédagogique, didactique, infrastructurelle, matérielle, intellectuelle) entre les établissements d’Eftp et les entreprises ; de contribuer au développement de la formation par apprentissage et la formation continue ;  d’identifier les besoins de renforcement de capacités des personnels techniques des entreprises ; de planifier les modules de renforcement de capacités des personnels des entreprises conformément aux besoins exprimés ; de participer activement aux programmes d’insertion professionnelle des formés de l’Eftp; et de contribuer au développement des programmes de préprofessionnalisation à la maternelle, au primaire et au secondaire général.

Installés, les membres  du Cadre national de concertation pour la promotion de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (Cncp-Eftp)  n’ont pas du tout chômé. Les 26 et 27 mai 2020, les membres des Commissions Techniques Sectorielles (Cts) Agriculture ont  tenu leurs premières sessions. A Princesse Hôtel de Bohicon.  Les 28 et 29 mai 2020,  c’était le tour  des membres des Btp-Infrastructures  au même lieu.  Au cours de ces sessions,  ils  se sont appropriés des documents de politique des secteurs de l’agriculture, des infrastructures et des transports; les grandes orientations de la Stratégie Nationale de l’Eftp ; et les dispositions de la loi sur le partenariat public-privé et les modalités de sa mise en œuvre dans le cadre de la Stratégie de l’Eftp. L’occasion   était aussi pour ces  membres  de donner leurs avis sur les dossiers en rapport avec les nouvelles offres de formation et les demandes d’élaboration de curricula en instance à la Direction de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (Detfp) et à l’Institut national d’ingénierie de formation et de renforcement des capacités des formateurs (Inifrcf).

Bienvenue Agbassagan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here