Le travail des enfants est interdit sur les installations portuaires et sur les chantiers du Port de Cotonou sous peine d’amende et d’interdiction d’accès. C’est l’annonce faite par le Directeur général du port de Cotonou Joris Albert Thys par note circulaire en date du lundi 08 mars 2021. Selon la correspondance, la décision a été prise en raison des risques liés aux activités sur la plateforme portuaire, l’accès à la plateforme et aux installations portuaires ainsi qu’à tout chantier au Port de Cotonou. La décision est conforme à la législation de travail en vigueur et aux dispositions de l’arrêté interministériel Nº132/Meptra/Msp/Dc/Sgm/Dt/Sst du 07 novembre 2000 fixant la nature des travaux et les catégories d’entreprises interdites aux femmes, aux femmes enceintes et aux jeunes gens et l’âge limite auquel s’applique l’interdiction. « Tout mineur qui sera appréhendé sur la plateforme, les installations et autres chantiers du Port de Cotonou sera reconduit hors de l’enceinte portuaire », renseigne la note circulaire. De même, son commettant sera sanctionné d’une amende de 50.000 francs Cfa et d’une interdiction d’accès au Port de Cotonou pour une période de trois mois. « En cas de récidive, l’interdiction d’accès sera portée à un an, en sus de l’amende », a ajouté le Directeur général du port de Cotonou Joris Albert Thys.

 

Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here