Edmond Babalèkon Laourou n’est plus le maire de Bantè. Il a été suspendu de ses fonctions par le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale, Alassane Séidou. Selon l’arrêté ministériel n°2021/014/Mdgl/Dc/Sgm/Dct/Sa/007Sgg21 en date du mercredi 12 mai, il lui est reproché « des faits graves » « constitutifs de fautes lourdes au regard des dispositions de l’article  55 de la loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des Communes en République du Bénin». Il s’agit de l’absence de collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour le rétablissement de l’ordre public à l’occasion des manifestations violentes orchestrées par ses administrés au cours du processus électoral d’avril 2021 ; du refus de rendre compte à l’autorité de tutelle des différents événements relevant de l’exercice de son pouvoir de Police administrative ; de la paralysie de l’administration communale résultant de son absence au poste depuis le 13 avril 2021  et du refus de participer à la réunion du lundi 26 avril 2021 convoquée par le préfet dans le cadre du bilan sécuritaire relatif au processus de l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Pour assurer la continuité des services au sein de la mairie, Bernardin Kakpo a été désigné provisoirement comme intérimaire. Ce dernier exerce la plénitude des attributions du maire, précise l’arrêté n°2021/015/Mdgl/Dc/Sgm/Dct/Sa/007Sgg21 pris par le ministre Alassane Séidou.

 

S. A

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here