Sous le parrainage du ministère de l’Eau et des mines, l’hôtel Avamè d’Azovè a servi de cadre, mardi 25 mai 2021, à l’assemblée constitutive et d’installation du Comité national du bassin du Mono.
Après l’installation du Comité de bassin de l’Ouémé en décembre 2016 et ceux des sous bassins de la Pendjari et de la Mékrou en septembre 2019, c’est le tour du Comité de bassin du Mono. Pour Nicolas Gnakpaou, Directeur exécutif de l’Autorité du bassin du Mono, la démarche cadre parfaitement avec la politique du gouvernement de faire du secteur de l’eau, une priorité pour le développement de la Nation. Cette marche inlassable d’installation des organes de gestion de l’eau est selon le Directeur exécutif de l’Autorité du bassin du Mono, indispensable pour la réalisation des projets phares 42, 43, et 44 du gouvernement à savoir : moderniser et développer l’exploitation responsable des ressources hydrologiques ; donner l’accès à l’eau potable à l’ensemble de la population rurale et semi- urbaine et développer les capacités de production et de distribution en milieu urbain et périurbain. Pour sa part, le préfet, Christophe Mégbédji du département du Couffo, a fait savoir que face aux problèmes pressants de dégradation des ressources en eau et ressources connexes du bassin, la mise en place du comité du bassin est incontournable. « C’est pourquoi, je salue votre engagement pour le développement de notre bassin et vous renouvelle mon engagement afin que tous ensemble, avec les différents acteurs, nous puissions réaliser la vision qui a guidé les chefs d’Etat du Bénin et du Togo à créer l’autorité du bassin du Mono. A en croire Agnidé Emmanuel Lawin, Directeur de cabinet du ministère de l’eau et des mines, le comité de bassin est une assemblée politique jouant le rôle du « Parlement de l’eau » sur le territoire du bassin hydrographique et qui rassemble des représentants des collectivités territoriales, aussi bien les usagers non économiques que les usagers économiques de l’eau, des milieux aquatiques, des milieux marins et de la biodiversité, ainsi que des organisations professionnelles et de l’Etat.
Gaétan Nato (Corresp. Mono-Couffo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here