Le Bénin est un pays de paix et il faut que la paix continue d’y régner. C’est ce crédo qui est à la base de la séance de prière organisée, lundi 24 mai 2021, à l’intention du président Patrice Talon et sa colistière, par le Cadre de concertation des mouvements et associations politiques (Ccmap), le soutenant à Cotonou. A cette occasion, plusieurs confessions religieuses ont été invitées. Des religions traditionnelles aux évangéliques, en passant par les catholiques, les musulmans et les célestes, chacune a imploré son Dieu pour la paix. Rappelant le contexte et les objectifs de la séance, Sica Yolande Francisco, présidente de la conférence des présidents du Ccmap, a déclaré que, pour avoir eu lieu un dimanche de Pentecôte, l’investiture du duo élu à l’issue de la Présidentielle du 11 avril 2021, est placée sous le sceau de Dieu. Selon elle, en effet, si malgré les nombreux incidents et menaces qui ont pesé sur l’élection, le scrutin a pu avoir lieu, c’est un signe que « l’Eternel a gardé la maison ». Il s’agit maintenant,  a-t-elle ajouté,  de continuer par l’implorer pour sa bonté et sa miséricorde, afin que le quinquennat qui commence, puisse se dérouler sous les auspices de la paix, du concorde et de la prospérité partagée. Tour à tour à sa suite, Cossi Faustin Aïssi et Zacharie Kinnènon, tous membres du Ccmap, ont salué l’entrée en fonction du duo élu. Pour eux, le meilleur reste à venir, et puisque comme l’a dit, le chef de l’Etat lui-même, le mandat sera hautement  social.

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here