Passé l’étape de l’Assemblée nationale et la promulgation diligente par le président de la République, plus rien au terme des articles 181 et suivants de la loi N°2020-16 du 03 Juillet 2020 portant statut spécial des personnels de la Police républicaine. « Les formations prévues au présent titre sont organisées par la Direction générale de la Police républicaine dans un délai de deux ans à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente loi ». Actuellement, une seule question sur les lèvres : « A quand le début de la formation ? »  On dirait que cette loi porteuse d’espoir est en train de passer aux oubliettes laissant sur le carreau plusieurs fonctionnaires de la Police républicaine. Plus les jours passent et plus devient longue l’attente dans le rang des ex-commandants de brigade ainsi que leurs adjoints. Suite au vote de la loi 2020-16 du 03 juillet 2020 portant statut spécial des personnels de la police républicaine et de sa promulgation, tout semblait bien partir pour l’avènement d’une force de police moderne et de proximité dans laquelle chaque composante des forces de sécurité publique se retrouverait dans ses droits tel que rêvé par le premier des Béninois. Le processus enclenché, devrait permettre à cette famille qui allie les ex-policiers aux côtés des ex-gendarmes semble tomber petit à petit dans l’oubli en faisant place au désarroi, à l’anxiété et à la détresse. Il est vrai que dans le cas d’espèce, au terme de l’article 182 de la loi 2020-16 du 03 juillet 2020 portant statut spécial des personnels de la police républicaine « les formations prévues au présent titre sont organisées par le Directeur général et doit prendre fin dans un délai maximal de 2 ans à compter de la date d’entrée en vigueur de la présente loi ». La sensibilité et la délicatesse de la question appellent la hiérarchie policière à divers niveaux, à faire de la sienne cette situation afin de ne plus laisser libre cours à ce qui lentement mais sûrement mute vers une impasse.

 

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here