L’activiste Jean Kpoton est désormais fixé sur son sort. Il a été condamné hier, mardi 9 février 2021 à 12 mois de prison ferme et une amende de 200 000 francs Cfa par le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Dans son délibéré, le Tribunal a fait droit aux réquisitions du ministère public. Le parquet de Cotonou, dans ses réquisitions, a demandé au Tribunal de retenir Jean Kpoton dans les liens de la justice au motif que les faits de harcèlement par le biais d’un moyen électronique mis à la charge de l’activiste sont constitués. Le ministère public a demandé également au Tribunal de Cotonou de condamner l’activiste à 12 mois de prison ferme et de payer une amende de 200.000 francs Cfa. Ces réquisitions du parquet ont été suivies à la lettre par le Tribunal. Interpellé le 13 janvier 2021 puis placé sous mandat de dépôt après huit jours en garde à vue, Jean Kpoton retourne en prison pour y passer encore onze (11) mois. L’activiste a été arrêté après avoir fait un commentaire via les réseaux sociaux sur la une d’un journal. Le journal a écrit que le chef de l’Etat béninois aurait loué son véhicule privé à l’Etat dans le cadre de sa tournée nationale de reddition de comptes qu’il a initiée en novembre 2020. Et ce, pour un montant de 06 millions francs Cfa par jour. Des faits que l’intéressé n’a pas été en mesure de prouver puis que visiblement non avérés.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here