Les enseignants et chercheurs de l’Ecole normale supérieure (Ens), et ceux de la Faculté des sciences et techniques (Fast), de Natitingou ont organisé leurs premières Journées d’échanges scientifiques du 13 au 14 novembre 2020.  L’objectif est de promouvoir l’éducation scientifique.
Les Universités nationales du Bénin entendent promouvoir l’éducation scientifique dans un contexte mondial où tous les pouvoirs publics font face aux contraintes économiques imposées par la digitalisation et la mondialisation. C’est dans ce cadre que les Journées d’échanges scientifiques de Natitingou ont été initiées aux fins de réunir les enseignants et chercheurs de l’Ecole normale supérieure (Ens) et de la Facultés des sciences et techniques (Fast) de Natitingou pour échanger sur leurs travaux de recherche et académique. A cette occasion, les discutions ont porté sur leurs expériences autour des quatre spécialités, notamment les Sciences de la vie et de la terre, la Physique-Chimie/Technologie, les Mathématiques/Informatique et les Sciences de l’éducation disponibles sur le Campus. Ainsi, au-delà des aspects académiques, la rencontre a permis à ces sommités du savoir de connaître davantage les forces et compétences dont dispose le centre universitaire. Pour rappel, c’est pour la première fois au Bénin que des universitaires, toutes disciplines confondues, ont présenté leurs axes de recherche à leurs paires. Par ailleurs, presque tous les enseignants ont apporté leur contribution dont certains par vidéoconférence. A travers les différentes interventions, il ressort que plusieurs thématiques de recherches sont interdisciplinaires et obligent les enseignants et chercheurs, selon les objectifs visés, à fédérer leurs efforts pour une action commune de développement à la base. Ayant pour thème: « Echanges sur les axes de recherche et les opportunités de financement des projets scientifiques », les échanges ont également permis à l’Assemblée générale tenue le deuxième jour des assises de prendre non seulement une résolution visant à rendre annuelle la rencontre, mais de publier aussi ses actes scientifiques. L’Ag a souhaité que les Journées d’échanges scientifiques du campus universitaire de Natitingou soient portées par les autorités rectorales de l’Unstim, au rang des rencontres sous-régionales annuelles.
Benjamin N. Douté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here