Selon les grandes tendances fournies par les équipes de ‘’Le Matinal’’ et de E-Télé déployées sur le terrain, le duo Talon-Talata arrive largement en tête au terme de la Présidentielle du 11 avril 2021.

Le duo Talon-Talata est en passe de ravir la vedette à ses challengers au terme du scrutin présidentiel du 11 avril 2021. Après le vote, l’heure est à la compilation des résultats dans les états-majors des duos candidats et de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Selon les données collectées par les correspondants du groupe de presse « Le Matinal » et de la chaîne ‘’E-Télé’’ déployés sur l’ensemble du territoire national, l’évidence que le duo de la mouvance arrive en tête avec plus de 50% des suffrages exprimés est très forte. A force peut-être de l’avoir à tue-tête répété pendant les deux semaines de campagne, comme une anecdote, le K.O semble se dessiner au soir du scrutin du 11 avril 2021, à la fermeture des 15 531 bureaux de vote. Les deux « duo » de l’opposition formés par Corentin Kohoué-Iréné Agossa, et Alassane Soumanou-Paul Hounkpè, n’ont visiblement pas fait le poids devant la machine Talon. Ils n’ont certes pas démérité, et leurs apports programmatiques ont beaucoup enrichi les débats ces deux dernières semaines. Ils ont tout aussi bien occupé l’espace médiatique que le terrain géographique. Cependant, porté par son bilan, et par une kyrielle de mouvements, le duo Talon-Talata, a semblé marché sur les eaux. Les clés du vote massif des Béninois en faveur du président sortant et sa colistière, se trouvent dans la manière de quadriller rationnellement le terrain du Nord au Sud. Mariam Chabi Talata apportant sa part de fraîcheur, de spontanéité, mais surtout la rigueur d’analyse propre aux enseignants de philosophie. Du coup, autant Patrice Talon travaillait à atteindre les bastions politiques traditionnels, sa colistière s’adressait directement aux cœurs et consciences de citoyens lambda. En tout cas, malgré le peu d’apparition effectué, Mariam Chabi Talata n’a pas laissé indifférentes les populations. Logiquement donc la victoire de Patrice Talon se dessine au soir  du  premier tour du scrutin du 11 avril. Tant l’Udbn, le Prd, Moele-Bénin, le Bloc  républicain et l’Union progressiste, et les autres petits mouvements ont mouillé le maillot, de meetings en caravanes, en passant par les nombreux concerts. Ce faisant, ils ont pratiquement offert sur un plateau d’or une victoire sans ambages au duo Talon-Talata.

 

Wilfrid Noubadan

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here